fbpx

Sénégal : Le besoin de financement extérieur en progression géométrique de 2020 à 2021

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Le besoin de financement extérieur de l’économie sénégalaise est passé de 1393 milliards en 2020 à 1723 milliards en 2021, a indiqué le ministre des Finances et du Budget, Mamadou Moustapha Ba (Photo ).

Cette « performance » a été réalisée dans un contexte de dynamisme des échanges extérieurs et de relèvement des prix internationaux, a souligné Moustapha Ba, mardi 27 décembre à Dakar, lors de la quinzième édition de la journée de diffusion des comptes extérieurs du Sénégal.

Cette amélioration relative est « le reflet d’une forte progression des exportations de plus de 26% », a dit le ministre du Budget, selon qui l’examen des comptes extérieurs renseigne sur l’état de l’évolution de l’ensemble des transactions économiques, des biens, des services et des capitaux.

« Les indicateurs clés des comptes extérieurs du Sénégal ont été impactés en 2021 par le contexte de reprise économique post-Covid et l’accélération du développement des projets pétroliers et gaziers”, a précisé Mamadou Moustapha Ba.

Il a relevé que « le déficit du compte courant du Sénégal est ressorti à 12% du PIB en 2021 ». Une situation liée « en partie à l’évolution de la balance des services qui est sortie déficitaire en 2021 ».

« Cette dégradation de la balance des services est toutefois annonciatrice des effets positifs attendus dans les années à venir du développement des projets pétroliers et gaziers, qui ont négativement pesé sur l’évolution de ce compte au cours des dernières années », a-t-il fait remarquer.

Partager.

Répondre