fbpx

Tanzanie : le Covid-19 de plus en plus pris au sérieux

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Inquiet des nouveaux variants de la pandémie de coronavirus, le ministère tanzanien de la Santé a annoncé, lundi 3 mai, dans la soirée, de nouvelles mesures afin de contrôler la propagation du Covid-19. Des mesures inimaginables, peut-être, sous la présidence du défunt John Magufuli.

«Les voyageurs arrivant en Tanzanie devront présenter un test négatif datant de moins de trois jours (soit 72 heures) avant l’arrivée sur le territoire. Les passagers venant de pays connaissant un grand nombre d’infections devront réaliser un test antigénique supplémentaire, payant», a déclaré Abel Makubi, Secrétaire permanent du ministère tanzanien de la Santé. Selon lui, sur la base de la situation épidémiologique mondiale et de l’émergence de nouveaux variants des virus qui causent le Covid-19, il existe un risque accru qu’ils soient importés en République Unie de Tanzanie.

Pour les voyageurs qui auront visité un pays ayant fait face à « de nouveaux variants du Covid-19 » au cours des deux semaines précédentes, le ministère tanzanien de la Santé a fixé deux semaines (soit 14 jours) de quarantaine obligatoire, à leurs frais. «Les citoyens tanzaniens pourront s’isoler chez eux, tandis que les étrangers devront se rendre dans une structure gouvernementale», a précisé M.Makubi.


Il faut noter que ce changement de positions par rapport à cette pandémie ne date pas de longtemps. C’est avec l’arrivée au pouvoir de Samia Suluhu Hassan, après la mort de feu président John Magufuli.

En avril dernier, Samia Suluhu Hassan avait annoncé la création d’un comité d’experts, chargé de faire la synthèse des connaissances mondiales sur le virus et de faire des recommandations au gouvernement.

Partager.

Répondre