fbpx

Test grandeur nature pour la future zone de libre-échange africaine

Pinterest LinkedIn Tumblr +

libre echangeTrois blocs économiques africains déjà existants vont officiellement lancer un marché commun de libre-échange au courant de ce mois de juin, selon une source proche du ministère sud-africain du Commerce et de l’industrie. Ces trois blocs sont la COMESA (Common Market for Eastern and Southern Africa/ Marché commun de l’Afrique orientale et australe), la SADC (Southern African Development Community/ Communauté de développement d’Afrique australe) et l’EAC (East African Community/ Communauté d’Afrique de l’Est). Selon cette même source, la zone de libre-échange regroupant les pays membres de ces trois blocs sera lancée lors d’un sommet prévu ce mois-ci à Charm al-Cheikh en Egypte et qu’elle sera un signal fort pour la création d’un marché de plus de 600 millions de personnes. A noter que le PIB cumulé des 26 pays composant le marché commun de libre-échange s’élève à 1000 milliards de dollars. Selon toujours la même source, de nouvelles négociations seront lancées en juin pour la création d’une zone de libre-échange africaine regroupant l’ensemble des pays du continent, soit un marché de 1,3 milliard de personnes avec un PIB combiné de plus de 2000 milliards de dollars. Les discussions relatives à la création d’un marché commun de libre-échange regroupant la COMSEA, la SADC et l’EAC ont été entamées en 2008 lors d’un sommet tenu à Kampala (Ouganda). Le deuxième sommet, qui a eu lieu en juin 2011 à Johannesburg, avait donné le coup d’envoi du processus de négociations relatives à la création de cette zone de libre-échange.

Partager.

Répondre