fbpx

Tunisie : Vers la disparition de la dénomination « Off-shore » et « On-shore »

Pinterest LinkedIn Tumblr +

hakim-ben-hamoudaLes entreprises totalement exportatrices (off-shore) seront désormais autorisées à vendre 50% du total de leur production sur le marché local au lieu de 30% précédemment. Le but de cette nouvelle mesure est de remédier aux difficultés que connaissent les entreprises à avoir accès aux marchés internationaux en cette conjoncture économique délicate. Paradoxe : dans les 5 prochaines années, les sociétés Off-shore « totalement exportatrices » exonérées d’impôts depuis plusieurs années, devront désormais payer les impôts, comme les sociétés locales. L’annonce a été faite par le ministre tunisien de l’économie, Hakim Ben Hammouda. Et, selon certaines sources, cette imposition pourrait être de 20% et sera la même pour les sociétés locales.

En plus de cette imposition fiscale généralisée, le ministre de l’économie a également annoncé la disparition éminente de la dénomination « Off-shore » et « On-shore ». Cette décision a été annoncée au cours, d’une rencontre avec des opérateurs économiques tunisiens et français sur la réforme de la fiscalité.

Partager.

Répondre