fbpx

Washington appuie le plan «sérieux» du Maroc pour le Sahara occidental

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Le chef de la diplomatie américaine Antony Blinken a apporté lundi 22 novembre un soutien appuyé au plan du Maroc, qu’il a jugé «sérieux» et «crédible», pour le Sahara occidental, territoire disputé au cœur de tensions renouvelées avec l’Algérie.

«Le secrétaire d’État a souligné que nous continuons de considérer le plan d’autonomie du Maroc comme sérieux, crédible et réaliste, porteur d’une approche qui peut potentiellement satisfaire les aspirations du peuple du Sahara occidental», a déclaré son porte-parole Ned Price à l’issue d’une rencontre entre Antony Blinken et son homologue marocain Nasser Bourita à Washington. Les deux hommes ont «exprimé leur ferme soutien» au nouvel émissaire de l’ONU Staffan de Mistura, chargé d’un difficile processus de négociations, selon le communiqué américain.

Antony Blinken, le Secrétaire d’Etat americain recevant son homologue marocain Nasser Bourita à Washington

La question du Sahara occidental, considéré comme un «territoire non autonome» par l’ONU en l’absence d’un règlement définitif, oppose le Maroc aux indépendantistes du Front Polisario, soutenus par l’Algérie, depuis le départ de l’Espagne en 1975. Le Polisario réclame un référendum d’autodétermination prévu par l’ONU, tandis que Rabat, qui contrôle plus des deux tiers du territoire, propose un plan d’autonomie sous sa souveraineté.

Sous la présidence de Donald Trump, les États-Unis ont reconnu en décembre 2020 la souveraineté du Maroc sur l’ex-colonie espagnole en contrepartie d’une normalisation des relations du royaume avec Israël. Mais depuis l’arrivée du président Joe Biden à la Maison Blanche en janvier, Washington ne s’est pas prononcé sur cette position, tout en saluant l’accord israélo-marocain. La rencontre entre les diplomates américain et marocain intervient deux jours avant la première visite à Rabat du ministre israélien de la Défense Benny Gantz. Antony Blinken et Nasser Bourita ont ainsi discuté de «l’approfondissement des relations entre le Maroc et Israël», à l’approche du premier anniversaire de leur rapprochement, le 22 décembre.

                                                                            Avec AFP

Partager.

Un commentaire

  1. Rachid ELAÏDI le

    Le Maroc ne s’est pas dérogé de ses habitudes ; quand le makhzen est en position de faiblesse il fait appel qui peut le protéger momentanément,et ensuite il se tourne contre son protecteur ; en 1912 l’esclave de touareg ba hmed,allait chercher le colonisateur français et en 1953 les esclaves de touaregs jouaient le même tour au sein du palais ; et on se demande qu’est-ce qu’ils défendent et qui les manipulent. En bref ,et en 2011 le palais royal était surpris par le printemps arabe orchestrait par l‘émir de Qatar , le palais avait invité l’émir pour qu’il n’allume pas trop les manifestations et l’émir avait accepté car il s’est fait rouler par le makhzen et pour montrer sa bonne foi l’émir avait versé plus d’un milliard d’euro au makhzen, aujourd’hui le makhzen est dans une impasse avec l’armée algérienne classée mondialement 26 et deuxième force militaire après l’armée égyptienne alors que l’armée marocaine est classée 56 à cause de la politique d’État ‘’berguag’’ entretenue par des milliards d’euro au lieu d’armer l’armée marocaine qui ne donnait pas sa confiance à Hassan II et au système royaliste ainsi fait et toujours pas de confiance car aujourd’hui cette armée marocaine est face à une défaite cuisante et que le makhzen cherche sa propre sécurité et non de l’armée et encore moins des citoyens … le makhzen est allé cherché soit son vrai protecteur depuis x temps car comme c’est un parallèle avec la rue si le provocateur est touché il chercherait toujours qui l’a envoyé aux chaudrons, soit il existe un autre protecteur qui est l‘ensemble des lobbys au sein du makhzen cet ensemble trouve toujours des issus pour sauver les meubles d’un système royaliste à la dérive par sa politique de berguag.

    En tout cas , le pseudo État Israël est un ennemi potentiel comme le décrit Hassan Nasrallah et Iran …car le makhzen est dans ses habitudes de se tourner contre son protecteur et si Israël payerait les pots cassés alors à l’évidence les juifs d’Israël peuvent renverser le système en un autre républicain ou autre car si guerre se déclenche entre l’armée algérienne et le makhzen protégé par ces accords avec Israël cette guerre déclencherait de toutes les façons une guerre civile atroce transfrontalière et les teneurs de ficelles au sein du makhzen seront à découvert ;les touaregs et qui sont derrières, les berbères et qui sont derrière, les juifs et qui sont derrière, les chrétiens et qui sont derrière…car le makhzen est une entité . Et donc c’est cette force extérieure qui fera la transparence tant réclamée et par le peuple marocain qui pose toujours la même question qui le gouverne à leur insu avec de la sorcellerie et des moyens de psy dont les dissidents sont constamment en souffrance basée sur’’ faire souffrir et souffler sur cette souffrance pour la refroidir, en disant à la victime ce n’est rien et de recommencer ainsi’’ ,et par l’armée algérienne . Car si Israël se croit malin , il faut se demander comment Israël reprendra le jeu car le Maroc n’est ni à vendre comme prétendent faire le makhzen ni à le coloniser . Admettant il y a eu cette guerre et cette guerre civile alors pendant cette guerre civile tous les accords sont nuls et non avenus d’autant plus il y a aussi facteur temps ,et c’est le même résultat si des officiers militaires marocains rentrent en ligne de mire ; ils annuleront de facto tous ses accords et en troisième lieu il existe une option signée par Israël que si le makhzen estime pouvoir stopper ces accords comme en 2000 il le fera car le système royaliste est en danger,entre autres …

    Donc ces accords sont fluctuants et le but d’Israël l’est aussi et évacuation de plus de 1 million de juifs de bab al maghariba tous des séfarades et d’origine marocaine,serait une mission impossible dans le sens que ces juifs marocains feront aussi partie intégrante de la guerre civile au Maroc que ces juifs seront que leurs gouvernants les ont envoyé comme chaire à canon ,et cette guerre civile est aussi transfrontalière arabes vs berbères vs les noirs de touareg vs les juifs marocains vs les fassis qui ont colonisé Casablanca vs les gens issus de l’Andalousie depuis 1492 et qui vivent depuis isolés des autres marocains un nid qui s’est développé avec de l’ostracisme à outrance comme les autres alors que l’ancien premier ministre espagnol Rajoe avait donné droit par décret d’octroyer la nationalité espagnole à tous ces expulsés sur ordre de Rome de 1492 vs les luttes inter ethnique vs la lutte armée des classes …car le Maroc est cette mosaïque qui ne se tient sur rien ,basée sur’’ je t’aime moi non plus’’ .

    Tout cela est connu par Israël et on se demande si ces israéliens savent les conséquences ou non car Israël joue la boule blanche dans un système de billard . Maintenant si l’armée algérienne recule car toutes les divergences subits au sein du commandement porte la marque cachée de makhzen qui investit des milliards d’euro pour corrompre et les adjudants , les officiers subalternes et les officiers supérieurs pour dévoiler et des secrets de l’état-major et de corrompre les papiers à signer par les officiers militaires…et derrière le makhzen on peut aussi supposer ,d’une certaine manière Israël… pour affaiblir l’armée algérienne et Israël serait considérée comme l’entité qui a sauvé le système royaliste avec ses berguags et donc droit à coloniser le Maroc pour qu ‘ensuite le Maroc serait un deuxième Israël c’est ce que disait le général Mashé Daïn le bras d’Israël va jusqu’au Maroc et pour trouver refuge car Israël utiliserait son nucléaire contre Nasrallah ,Iran…ou avoir deux États et donc le roi serait par la suite un juif comme cela a été dans le dix septième siècle avec un roi juif qui avait gouverné le Maroc et dont les sahraouis d’aujourd’hui leurs ancêtres ont étaient expulsé par ce roi juif vers le Sahara qui était marocain et aujourd’hui ces aïeuls veulent faire un État sahraouis et exploiter ses richesses et dont la guerre dira le droit ; comme en Israël est-ce que la Grande Bretagne a droit de donner un territoire qui ne lui appartenait pas , il serait plus intelligent pour les britanniques d’accorder l’Écosse au juif comme foyer… alors Benny Gantz est devant un dilemme s’il est maître de ses décisions que je doute fort, soit de continuer ainsi soit de prendre de recul

Répondre