fbpx

Afrique : Le président Ouattara « préoccupé » par l’inflation et le risque de pénurie des engrais

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Le président de Côte d’Ivoire Alassane Ouattara a exprimé sa préoccupation sur l’inflation  et le risque de pénurie de plusieurs produits comme le blé  et des engrais en Afrique.

« Nous sommes préoccupés, c’est le moins que je puisse dire, par le ralentissement de la croissance mondiale et la disponibilité pour l’Afrique de certains produits comme le blé, les engrais et bien sûr par la poussée inflationniste, a déclaré le président Alassane Ouattara, lundi 13 juin 2022, à Abidjan, à l’occasion de la cérémonie d’ouverture du sommet économique dénommé Africa CEO Forum, qui rassemble 1500 chefs d’entreprises et décideurs politiques.

Attention aux goulots d’étranglement dans les échanges internationaux

Le chef de l’Etat ivoirien a également fait référence à l’Inde qui a décidé en mai 2022, d’interdire les exportations de blé. « Une telle situation inflationniste pousse les gouvernements et les entreprises à réévaluer leur dépendance aux réseaux internationaux. C’est réellement une remise en cause de la mondialisation et de la notion du commerce mondial. Cette situation a été accentuée par la crise en Ukraine », a-t-il argumenté.

Lire aussi : Relever le défi de la sécurité alimentaire en Afrique

 

Macky Sall, président de l’Union africaine plaide également pour la levée des restrictions

Le président sénégalais Macky Sall, président de l’Union africaine, a plaidé vendredi 3 juin 2022, à Sotchi, pour le déblocage des stocks alimentaires, lors d’une audience avec son homologue russe, Vladimir Poutine.

«Nous venons avec beaucoup d’espoir et nous souhaitons bien sûr non seulement renforcer les relations de coopération bilatérale entre la Russie et l’Afrique et aussi parler de la crise et de ses conséquences sur nos pays», a-t-il ajouté, lors de l’audience.

Pour le président de l’Union africaine, les sanctions contre la Russie créent «une sérieuse menace sur la sécurité alimentaire du continent». Il a de ce fait invité Vladimir Poutine à «prendre conscience» que les pays africains, «même s’ils sont éloignés du théâtre», sont «des victimes de cette crise sur le plan économique».

Le chef de l’UA a, en outre, souligné que les sanctions contre la Russie avaient «entraîné plus de gravité puisque nous n’avons plus accès aux céréales venant de Russie aux engrais, créant une sérieuse menace sur la sécurité alimentaire du continent». Il souhaite que le secteur alimentaire soit «hors des sanctions» imposées par les occidentaux.

La Russie a lancé une opération militaire en Ukraine, le 24 février 2022, pour, dit-elle, protéger les populations du Dombass “menacées de génocide…”

Partager.

Répondre