fbpx

Afrique du Sud : Le nucléaire attise les convoitises des puissances étrangères

Pinterest LinkedIn Tumblr +
jacob Zuma, le président sud-africain

jacob Zuma, le président sud-africain

Le président Jacob Zuma a confirmé, lors de son discours annuel sur l’état de la Nation, que l’Afrique du Sud allait mettre en concurrence 5 pays pour la construction d’une centrale nucléaire. La France, les Etats-Unis, la Russie, la Chine et la Corée du Sud, qui ont signé des accords préalables avec l’Afrique du Sud, seront engagés dans un processus de compétition pour sélectionner un ou des partenaires. Le projet est de connecter la 1ère unité au réseau en 2018. A noter que le projet sud-africain est d’acheter six à huit nouveaux réacteurs (9 600 MW). Le pays le plus industrialisé du continent a connu une croissance très forte dans les années 2000. Mais ses infrastructures n’ont pas suivi le rythme et la demande globale en électricité est aujourd’hui loin d’être satisfaite. Rappelons que le pays possédait également un programme militaire, abandonné par la ratification du Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires lors de l’arrivée au pouvoir du Congrès national africain (ANC) dans les années 1990 qui démantela les six bombes atomiques construites.

Partager.

Répondre