fbpx

Bourse : Les dividendes de Maroc Telecom reculent, l’action dégringole

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Pour les investisseurs de la bourse de Casablanca, c’est le rendement dividende qui reste l’indicateur le plus déterminant pour une valeur de fonds de portefeuille comme Maroc Telecom. La séance tumultueuse de l’action de l’opération des télécommunication ce vendredi 18 février en apporte une nouvelle illustration.

Itissalat Al Mahrib, puisque c’est de lui qu’il s’agit, a vu son action reculer de 3,99%, une baisse historique pour la première capitalisation de la Bourse de Casablanca. En cause, le dividende distribué au titre de l’année 2020 qui n’est que de 4,01 dirhams, contre 5,54 dirhams l’exercice précédent. Cela ne représente qu’un rendement de 2,8%, un niveau inférieur à celui des bons du trésor sur 10 ans.

Le marché n’a visiblement pas tenu compte des faits exception qui ont mené à la chute du résultat et donc de la quote-part qui a été distribuée. Car, l’année 2020 a été exceptionnelle à bien des égards pour l’opérateur qui a écopé d’une sanction de 3,3 milliards de dirhams infligée par l’Agence nationale de régulation des telecoms (ANRT) l’année dernière. C’est ce qui explique que le bénéfice de 6 milliards de dirhams n’a pas été totalement redistribué contrairement aux années précédentes. Seuls 3,5 milliards de dirhams de ce revenu net est allé chez les actionnaires.

Cependant, les fondamentaux de l’opérateur marocain sont restés solides, avec un chiffre d’affaires presque identique à celui de 2019. Mais, visiblement les investisseurs sont restés exigeants. Trop exigeants peut-être.

Partager.

Répondre