fbpx

Burkina Faso : Le terrorisme endeuille à nouveau

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Le peuple burkinabé n’a pas arrêté de compter ses morts. Les terroristes ont encore frappé l’avant-veille de Noël au nord du pays dans une attaque qui a fait 41 morts.

L’émotion est très vive dans l’opinion qui voit semaine après semaine, des dizaines de compatriotes tomber sous les coups de la folie du terrorisme islamique. Le chef de l’Etat du Faso Roch Marc Christian Kaboré a décrété un deuil national de 48 heures. 
« La mission de ratissage sur la zone d’embuscade de groupes armés terroristes contre une colonne de Volontaires pour la défense de la patrie (VDP) et de civils le jeudi 23 décembre (…) a établi un bilan de 41 corps« , indique un communiqué du porte-parole du gouvernement Alkassoum Maïga, cité par l’agence Ecofin. 
Dans sa lutte contre les groupes djihadistes, l’armée burkinabè, faible et mal équipée, s’appuie sur des supplétifs civils.
Selon plusieurs médias burkinabè, une embuscade de djihadistes présumés a visé jeudi dernier un convoi de commerçants escorté par des Volontaires de la défense de la patrie, à une vingtaine de km de Ouahigouya, dans le nord du pays. Cette attaque est la plus meurtrière depuis celle d’Inata (nord), mi-novembre, où 57 personnes dont 53 gendarmes avaient été tuées, suscitant l’exaspération de la population et poussant le président à remanier le gouvernement.

Partager.

Répondre