fbpx

Changements climatiques : Jeff Bezos tend la main à l’Afrique

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Bezos Earth Fund, le fonds de l’emblématique milliardaire américain Jeff Bezos (fondateur d’Amazon) dédié à la lutte contre le changement climatique, a annoncé avant-hier mardi 4 octobre, qu’il envisage de lancer une alliance avec les pays africains et européens pour restaurer d’ici 2030, 100 millions d’hectares de terres touchées par la déforestation et la dégradation en Afrique. 

A l’approche de la COP27 prévue en novembre en Egypte, le Bezos Earth Fund veut mettre les pays riches devant leurs responsabilités, eux qui sont également les plus grands émetteurs de gaz à effet de serre.

La coalition vise à mobiliser des financements en faveur de l’African Forest Landscape Restoration, une initiative lancée par l’Union africaine pour la restauration de 100 millions d’hectares de paysages dégradés et déboisés d’ici 2030. Cette initiative lancée en 2015, n’a pas enregistré des progrès notables, en raison notamment du manque de financement de l’adaptation climatique.

Jeff Bezos

Intervention de Jeff Bezos aux Nations Unies. Avocat des pays touchés fortement par les effets du changement climatique, notamment ceux d’Afrique

Les agriculteurs africains et des dizaines de millions de personnes sur le continent- qui abrite les plus importantes réserves de terres arables du monde, sont éprouvés par les dérèglements climatiques. L’objectif de la restauration des terres est d’améliorer les revenus des agriculteurs, la sécurité alimentaire et la résilience des sols.

Jeff Bezos avait lancé en 2020 le Bezos Earth Fund pour lutter contre le dérèglement climatique. Avec une fortune estimée à 144 milliards de dollars, le fondateur d’Amazon est la deuxième personnalité la plus riche du monde derrière Elon Musk (228 milliards), selon le palmarès de Bloomberg Billionaires Index.  

Partager.

Répondre