fbpx

COP27 : Vers de belles perspectives pour le secteur des biocarburants au Mali

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Une délégation de l’Agence Nationale de Développement des Biocarburants (ANADEB)du Mali conduite par son Directeur général, Abdoulaye Kaya, était présente à Sharm-El-Sheikh en Égypte dans le cadre de la COP27, sur invitation de l’Alliance mondiale de la cuisson et de l’ONUDI.

Ce fut l’occasion pour la délégation de nouer des partenariats fructueux afin de développer cette filière très prometteuse au Mali.

Justement. Le Mali était fortement représenté à cet événement international par le Dr. Modibo Sacko, Conseiller technique du ministre de l’Environnement,  de l’Assainissement et du Développement durable. Y étaient aussi présents dans la délégation malienne, le Président de la Commission d’organisation de la COP27, Dr. Sangaré, ainsi que le Directeur général de l’ANADEB.

Encourager la cuisson propre à base de bio-éthanol

L’objectif de l’ANADEB à cette édition de la COP était, d’une part de participer aux side events et, d’autre part, d’identifier des partenariats visant à la promotion des bioénergies au Mali.

Abdoulaye Kaya

Abdoulaye Kaya, Directeur général de l’ANADEB en compagnie du Président et du Secrétaire exécutif de l’Association mondiale des bioénergies

Dans le cadre de sa participation aux side events, la délégation de l’ANADEB a contribué à l’organisation technique de cet évènement qui avait pour thème : «Accélérer l’accès à la cuisson propre en Afrique et le lancement du Conseil sur la cuisson propre à base de Bioéthanol».

Ce fut l’occasion pour l’agence de renouveler au nom du Mali l’engagement du pays à soutenir les initiatives favorisant la promotion des bioénergies mais aussi de renforcer le partenariat entre l’ONUDI et le Mali sur la question de la cuisson propre. Par ailleurs, les différents acteurs se sont également engagés à donner un nouveau souffle au «Projet d’assistance pour la mise en place d’une chaine de valeurs dans la filière Bioéthanol pour la cuisson propre» piloté en partenariat avec l’ONUDI et l’Alliance malienne pour la cuisson propre. Sur un autre registre, l’ANADEB a aussi marqué de sa présence d’autres panels sur les bioénergies notamment aux pavillons du Brésil, du Kenya et du Zimbabwe.

Rencontre avec des partenaires techniques

Enfin, la délégation de l’ANADEB a pu rencontrer des partenaires techniques et financiers tels que la Banque Islamique de Développement (BID), l’ONG WYK International, le Centre régional des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique des pays arabes, ainsi que l’Association mondiale pour la bioénergie. Il s’agissait de présenter à ces partenaires des projets concrets sur la bioénergie au Mali. L’ANADEB a ainsi pu convaincre ces potentiels partenaires pour le financement de quatre projets de bioénergie. Il a aussi été conclu la signature d’un protocole d’accord de partenariat avec l’ONG WYK International, pour la promotion des bioénergies. Enfin, ce fut l’occasion pour le Mali de consacrer son adhésion d’une part, en tant que membre et point focal en Afrique de l’Ouest de l’Association mondiale pour la bioénergie et d’autre part, au groupe de travail lancé il y a peu sur la cuisson à partir de la biomasse.

 

Partager.

Répondre