fbpx

Coronavirus : 600 millions d’euros pour des vaccins produits en Afrique

Pinterest LinkedIn Tumblr +

La crise du Covid-19 a montré l’une des principales faiblesses du continent, l’absence d’une industrie pharmaceutique forte capable de produire des médicaments pour soigner les Africains, notamment dans des situations similaires à celles que vient de vivre le monde. Le groupe Banque mondiale veut participer à pallier ce manque en finançant la production de vaccins sur le continent.

Ce ne sont pas moins de 600 millions d’euros qui viennent d’être mobilisés par la Société financière internationale (SFI ou IFC en anglais)pour accompagner un laboratoire africain dans la production de vaccins anti-Covid. Pour ce faire, la SFI s’est appuyée sur des partenaires comme l’Allemand DEG, l’Américain DFC et l’Agence française de développement (AFD).
La filiale de la Banque mondiale donnera le tempo en décaissant, elle-même, quelque 200 millions d’euros. L’Allemand DEG compte mettre la main à la poche pour apporter 144 millions d’euros, l’Américain DFC contribuera pour 100 millions d’euros. L’AFD, pour sa part, mettra sur la table quelque 156 millions d’euros.

Ces 600 millions d’euros iront à ASPEN Pharmacare, le laboratoire sud-africain qui revendique la place de plus grosse industrie pharmaceutique du continent.

Cette initiative permettra au moins, à l’avenir, d’éviter que l’Afrique dépende entièrement des importations pour couvrir ses besoins dans ce produit médical sensible qu’est le vaccin.

Partager.

Répondre