fbpx

Défense : Les véhicules blindés Panthera de l’emirati Minerva bientôt au Sahel ?

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Après l’Égypte, la Libye et le Cameroun, c’est désormais le désert du Sahel qu’a choisi la société émiratie Minerva Special Purpose Véhicules (MSPV) pour étendre ses tentacules sur le continent africain. La bande Sahélo-saharienne est toujours en proie à des assauts djihadistes récurrents que les États du G5 Sahel peinent à contenir. Abu Dhabi sera ainsi le troisième allié après la France et le Qatar, dont le soutien militaire et logistique vieux de plusieurs années n’aura pas suffi aux États de la région pour venir à bout du terrorisme.

le président malien Ibrahim Boubacar Keita et Mohamed Ben Zayed, Mohammed ben Zayed Al Nahyane, prince héritier et ministre de la Défense d’Abu Dhabi

Le président malien Ibrahim Boubacar Keita et Mohamed Ben Zayed Al Nahyane, prince héritier et ministre de la Défense d’Abu Dhabi

 

Abu Dhabi : un réel soutien ou un allié de plus ?

Les États africains engagés dans la lutte contre le terrorisme que sont le Burkina-Faso, le Niger, le Mali, la Mauritanie et le Tchad peinent toujours à contenir les assauts djihadistes notamment dans le septentrion malien. En effet, l’un des derniers coups réussis par les djihadistes fut l’enlèvement le 25 mars 2020 de Soumaïla Cissé, chef de file de l’opposition malienne en pleine campagne électorale dans son fief de Niafunké dans la région de Tombouctou.

tinmar 970

La société Minerva tisse discrètement sa toile dans la région depuis le début de l’année. Elle a ainsi proposé en février dernier ses véhicules de patrouilles Panthera T2 et ses véhicules blindés légers de transport de troupes (APC) aux autorités burkinabè. La société émiratie gagne de plus en plus de marchés sur le continent. En témoignent ses excellentes relations avec l’armée égyptienne à qui elle aura en tout livré 2500 véhicules de ses modèles Panthera T6 ainsi que le Cameroun a qui elle a vendu deux prototypes de ce même modèle.

Mais le fabricant d’armes émirati aura tout de même fort à faire dans la bande sahélo-saharienne car elle est devancée par la France mais surtout son grand rival, le Qatar. En effet, si les équipements de l’armée française sont de plus en plus critiqués par certains experts qui les jugent peu adaptés aux zones désertiques, le Qatar gagne de plus en plus de terrain dans la région. Doha avait livré début 2019 à l’État malien des véhicules blindés Stark Motors de type Storm.

Selon le Global Fire Power, référence mondiale dans le classement des armées dans le monde, les deux pays occupent les 45ème (Émirat arabe uni) et 90ème (Qatar)place. L’armée  émerienne compte à ce jour 8691 véhicules blindés contre 250 unités pour le Qatar. C’est donc un allié de taille qui rejoint la coalition internationale en lutte contre Al-Qaida dans la bande Sahélo-saharienne.

Partager.

Répondre