fbpx

Entretien avec Ali Bongo Ondimba, président du Gabon

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Ali Bongo, le président gabonais qui vient d’être réélu, mais qui attend la confirmation de la Cour constitutionnelle a répondu aux questions du magazine Afrimag. Il aborde longuement les accusations de son principal opposant, revient sur son bilan économique et social à la tête du Gabon, ses rapports avec la France et les médias de l’Hexagone, mais aussi son ouverture au dialogue. L’intégralité de cet entretien paraîtra dans le numéro d’octobre 2016 du mensuel Afrimag. Mais en attendant, voici d’ores et déjà les morceaux choisis.

« Mon bilan répond à ceux qui insultent mes compatriotes »

Ali Bongo Ondimba

Un bref rappel des faits. Jean Ping a récemment affirmé dans le monde que 52.000 étrangers avaient voté pour Ali Bongo. Interrogé sur cette déclaration, le président Gabonais explique que  » traiter ses compatriotes, surtout ceux qui ne partagent pas leurs opinions d’étrangers, semble être la marque de fabrique des opposants au Gabon ».

tinmar 970

Selon lui, « le candidat malheureux à l’élection a mené une campagne fondée sur la xénophobie, sur le repli identitaire en injuriant plusieurs de nos compatriotes, les traitants de cafards ou de rats ». Et d’ajouter « plutôt que de rejeter la faute sur l’autre, il devrait d’abord s’interroger sur le faible taux de participation dans sa province d’origine ce qui démontre, s’il le fallait encore, que même ses propres parents considèrent qu’il représente un risque pour le Gabon et ne l’ont pas soutenu ».

Au cours de cet entretien, Ali Bongo serein est effectivement revenu longuement sur son bilan économique et social, chiffres à l’appui. Près de 3800 logements ont été construits. 600 kilomètres de routes sont déjà livrés et 600 autres le seront dans les mois à venir. 300 nouvelles salles de classe ont été construites et 23 lycées et collèges ont été rénovés. Sur le plan économique, la croissance a atteint une moyenne de 5,7% au cours des sept dernières années.

Partager.

Répondre