fbpx

Guy Roger Ngatcha, Directeur Exécutif Panafrican Energy Services Group

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Fournisseur de services pétroliers, Panafrican Energy Services Group (PESG), est un groupe qui monte. Deux ans seulement après sa création, l’entreprise fondée par l’ex-Directeur d’Halliburton Côte d’Ivoire gagne de plus en plus la confiance des sociétés nationales d’hydrocarbures des pays d’Afrique subsaharienne. Son patron dévoile l’actualité et les ambitions de son groupe.

 

« Nous sommes prêts à accompagner les sociétés nationales d’hydrocarbures des pays d’Afrique subsaharienne »

 

AFRIMAG : Deux ans seulement après sa création, Panafrican Energy Services Group fournit déjà des services pétroliers à plusieurs acteurs et sociétés pétrolières. Sur quels autres projets le groupe travaille-t-il actuellement ?

 

Guy Roger Ngatcha Directeur Exécutif Panafrican Energy Services Group

Guy Roger Ngatcha Directeur Exécutif Panafrican Energy Services Group

Guy Roger Ngatcha : Effectivement, créée en 2018 en Côte d’Ivoire, nous avons vite compris qu’il fallait se différencier en mettant un accent sur notre avantage compétitif qui est notre personnel qui capitalise une expertise de plus de 20 ans dans toutes les disciplines de la chaine de valeur pétrolière.

Nous avons aussi mis l’accent sur l’espace géographique en créant des pôles géo-marchés avec la filiale Panafrican Energy Services Cameroon pour l’Afrique Centrale, la filiale Panafrican Energy Services Sénégal pour l’Afrique de l’Ouest et la filiale Panafrican Engineering Services en Afrique du Sud pour gérer notre pôle ingénierie, séminaires et formations.

Nos filiales sont gérées par Panafrican Energy Services Group basé en Côte d’Ivoire qui joue un rôle de hub.

Notre engagement consiste à fournir à nos clients des solutions techniques efficaces et des services de gestion de projet.

Nous accompagnons les compagnies pétrolières nationales, les producteurs indépendants d’hydrocarbures, les producteurs d’énergie indépendants et les raffineries pétrolières depuis la phase d’exploration jusqu’à la phase de production.

Cette cible nécessite une attention particulière et une expertise pointue pour régler tous les défis spécifiques rencontrés. Panafrican Energy Services Group excelle à fournir les solutions les mieux adaptées grâce à notre expertise locale et internationale lorsque cela est nécessaire. Nous intervenons au niveau des études et des opérations : Services Géosciences, Gestion des données pétrolières & Digitalisation et Informatique Décisionnelle, Services d’Ingénierie de puits et opérations, GNL, Pipeline, stockage, raffinage, production d’énergie, équipements de contrôle et capteurs.

 

Votre structure vient de remporter l’appel d’offres lancé en octobre dernier par la Société Nationale des Hydrocarbures (SNH) du Cameroun pour réévaluer la découverte de Coco Marine dans le bassin de Douala/Kribi-Campo. Concrètement, en quoi va consister l’intervention de PESG ?

 

Il faut rappeler que Coco Marine est une découverte réalisée par Conoco Philips au début des années 2000, à l’époque cette découverte n’a pas été jugée commerciale. Mais le contexte actuel conduit les opérateurs à réévaluer les actifs et c’est dans ce cadre que nous intervenons. Concrètement, nous allons réévaluer le potentiel des prospects mis en évidence, en découvrir éventuellement de nouveaux et proposer les meilleurs scénarios de développement de champs pétroliers à la Société Nationale des Hydrocarbures du Cameroun.

Notre étude permettra d’optimiser l’exploitation, au meilleur coût, en allongeant la durée de vie du projet et en trouvant d’autres réservoirs d’hydrocarbures aux alentours.

 

PESG a signé récemment un accord de partenariat avec la société Wire International Ltd. pour, ensemble, opérer une meilleure position sur le marché africain des interventions sur les puits d’hydrocarbures et des technologies énergétiques. Quels sont vos pays cibles ? Et pourquoi ?

 

Le partenariat stratégique avec Wire International Ltd. s’articule principalement autour des champs matures c’est-à-dire ceux qui ont dépassé leur pic de production, les champs présentant une chance de deuxième vie.

Ce partenariat nous permet de mutualiser nos expertises et apporter une solution de qualité et à moindre coût à nos clients, plus précisément aux sociétés nationales qui n’ont généralement pas des budgets du niveau des grands groupes internationaux.

Nous avons principalement ciblé la Côte d’Ivoire à travers sa Société Nationale de Pétrole sur le bloc CI 11 (Petroci CI 11) comme projet témoin. En effet plusieurs champs matures sont actuellement en exploitation et les opérateurs sont en quête d’efficacité opérationnelle, réduction des coûts, et de technologies éprouvées respectant les standards HSE en vigueur dans l’industrie. Ce partenariat nous permet de compléter notre expertise en ingénierie par la maîtrise de Wire dans les opérations d’interventions sur puits.

Nous sommes prêts à accompagner les sociétés nationales d’hydrocarbures d’autres pays d’Afrique subsaharienne ayant des champs matures suivant les opportunités car dans le contexte actuel consécutif de la chute du prix du pétrole et du manque de visibilité de son évolution, les investissements posent problème plus que les frais d’exploitation ajustables sur la durée.

 

En tant qu’entreprise ivoirienne, quelles sont aujourd’hui les relations de PESG avec la société publique ivoirienne du pétrole (Petroci) qui nourrit de grandes ambitions ?

Nos relations avec Petroci sont bonnes, nous les soutenons aussi bien dans leurs études et projets que dans les opérations sur plateformes notamment via leur filiale Petroci CI -11.

A chaque sollicitation, nous tâchons de leur apporter les meilleures solutions technologiques en prenant soin de valoriser les expertises locales et développer les compétences de nos équipes.

Les découvertes d’hydrocarbures de la dernière décennie dans le bassin sédimentaire Ouest, y compris la Côte d’Ivoire annonce une probable révolution dans la cartographie des acteurs pétroliers africains.

La Côte d’Ivoire constitue un marché captif du gaz naturel car les besoins actuels et à venir, pour satisfaire la demande en électricité nationale, à l’exportation et la demande des secteurs industriel et minier, sont de plus en plus importants.

Le bassin sédimentaire ivoirien produit aujourd’hui environ 38 318 barils / jour de pétrole brut et 240 millions de pieds cubes jour de gaz naturel.

Un secteur en pleine exploration et prometteur avec des acteurs tels que : Tullow Oil, Foxtrot International, Vitol, Total E&P, Eni, Cnr, Petroci CI-11 et Kosmos Energy.

 

 

 

Bio-express

Guy Roger Ngatcha, occupe actuellement le poste de Directeur Exécutif chez Panafrican Energy Services Group enregistré en Côte d’Ivoire.

Panafrican Energy Services est une société spécialisée dans le domaine des hydrocarbures et de l’énergie en général avec des filiales et des représentations au Cameroun, Congo, Niger, Sénégal et en Afrique du Sud.  

Guy Roger Ngatcha est l’ancien Directeur des Operations Commerciales de General Electric pour l’Afrique subsaharienne et l’ancien Directeur d’Halliburton en Côte d’Ivoire. Avant d’intégrer Halliburton, Guy Roger Ngatcha a supervisé les activités commerciales de Schlumberger pour l’Afrique de l’Ouest et l’Afrique Centrale.

Guy Roger a un parcours d’Ingénieur spécialisé en systèmes embarqués critiques de l’Université de Bordeaux (France) et il détient aussi un Master en Administration des Affaire (MBA) chez Jack Welch Management Institute – Strayer University de Washington (USA), et il prépare en parallèle de ses fonctions de Directeur Exécutif chez Panafrican Energy Services Group,  un Doctorat en Administration des Affaires à Felician University dans le New Jersey (USA).

Partager.

Répondre