fbpx

Ingénierie industrielle : JESA au cœur du transfert de technologie

Pinterest LinkedIn Tumblr +

L’Afrique recèle un potentiel minier très important qui devrait permettre à l’industrie orientée vers ce secteur de devenir un véritable levier de croissance économique. Alors que dans certains pays les ressources minières sont les principales richesses, rares sont les sociétés minières privées africaines. Pire, les transferts de technologies sont également rares. Mais pour certains experts, les projets miniers et industriels permettront aux Etats de développer des Partenariats public privé (PPP). Partant, une branche comme l’ingénierie constitue un vecteur de performance pour accompagner la croissance africaine, combler les déficits, mais surtout libérer la force de travail. Car, si Jacobs Engineering SA (JESA), a des ambitions en Afrique, elle prévoit également un transfert de savoir-faire. Créée en 2010 entre le groupe marocain OCP et l’américain JESA, la coentreprise assure les prestations d’ingénierie, d’approvisionnement et de conception pour six unités de production du Groupe OCP, N°1 mondial de la production de phosphate. JESA conçoit en amont les projets et les mène à terme. Elle dessine les plans, évalue les coûts de fabrication, construit les bâtiments.

JacobsSur l’international, elle porte de grandes ambitions pour répondre aux besoins de développement de l’industrie des phosphates et des fertilisants.

tinmar 970

Selon son management, la presence et la coopération en Afrique passe par une implication des resources humaines de chaque pays où JESA mènera ses chantiers. Elle apportera le savoir-faire, la méthodologie, les processus mais tout cela moyennant un programme d’accompagnement et de formation qui met en avantl’élément humain. C’est d’ailleurs le modèle sur lequel a été créée JESA. Cette dernière emploie aujourd’hui plus de 1200 collaborateurs pluridisciplinaires dont 90% sont des nationaux.Outrel’accompagnement de l’OCP dans son programme industriel comme les grands travaux qu’elle a pu piloter avec le géant phosphatier mondial, notamment la création d’un pipeline de 235 km utilisé pour le transport du phosphate entre les deux principaux sites phosphatiers du Maroc, JESA a aussi développé un autre pole d’expertise. Dans le domaine du bâtiment et des infrastructures, l’entreprise a construit des logements de grandes capacités et une université de renom et a aussi réaménagé d’importants ports et engagé des travaux de chemins de fer, de routes et d’autoroutes.

Partager.

Répondre