fbpx

Interview – Abdelaziz El Mallah, Directeur général Jacobs Engineering SA

Pinterest LinkedIn Tumblr +

« Notre ADN africain nous prédispose
à contribuer au développement du continent»

 

AFRIMAG : Qui est Jacobs Engineering SA (JESA) ?

tinmar 970

Abdelaziz El Mallah : JESA (Jacobs Engineering SA) est née en 2009 d’une joint-venture entre le Groupe OCP SA, leader mondial des phosphates et dérivés et Jacobs Engineering Inc., l’un des plus grands prestataires de services techniques, professionnels et de construction au monde. JESA est une compagnie de classe mondiale avec un ADN africain. JESA est basée au Maroc et est composée d’équipes très diversifiées disposant d’un très haut niveau d’expertise. JESA compte environ 1200 employés de différentes nationalités dont 90% sont des locaux et s’appuie sur le réseau mondial de Jacobs Engineering à travers ses 70 000 collaborateurs dans le monde.JESA intervient notamment dans les domaines suivants : mines et minéraux, chimie, infrastructures de transport, ouvrages d’art, assainissement, eau et environnement, énergie, bâtiment, conseil et études sectorielles.

Abdelaziz El Mallah DG Jacobs

Abdelaziz El Mallah, Directeur général Jacobs Engineering SA

La coentreprise que vous formez avec le leader mondial des phosphates, OCP Group, ambitionne d’étendre ses activités sur le reste du continent. Comment se traduit votre offre ?

En effet, l’Afrique est un continent en plein essor et notre ADN africain nous prédispose à contribuer au développement du continent et à relever ce grand défi. L’Afrique constitue ainsi un développement naturel pour JESA grâce à la force de la JV capitalisant sur les atouts des deux entreprises mondiales et surtout grâce à l’expertise et au savoir-faire des équipes de JESA. Conformément à notre stratégie de développement en Afrique, nous avons mené une étude de marché dont l’évaluation est effectuée sur la base de critères mondialement connus ainsi que sur l’approche due à la diligence, ce qui nous a permis d’identifier un certain nombre de pays potentiels ainsi que des opportunités pour lesquelles les besoins en savoir-faire en ingénierie sont importants. Ainsi, nous avons d’ores et déjà effectué des visites de prospection et avons entamé des discussions en vue de nouer des partenariats avec des acteurs opérant dans les domaines de l’énergie et des mines ainsi que dans les infrastructures et bâtiments.

Avec plus d’1 milliard d’habitants et une classe moyenne d’environ de 400 millions de consommateurs, l’Afrique se lance dans la production d’infrastructures de base sans lesquelles toute croissance économique durable serait vaine. Quels sont les atouts de Jacobs Engineering SA pour accompagner cette nouvelle donne économique ?

Notre continent a un besoin énorme en termes d’infrastructures d’où l’idée de créer une entreprise d’ingénierie de classe mondiale avec un African DNA, spécialisée en ingénierie, management de projets structurants, couvrant toutes les phases des projets depuis l’analyse du besoin et l’étude de faisabilité jusqu’au management de la construction et l’assistance à la mise en service ou la maintenance. En acteur engagé et capitalisant sur notre solide expérience acquise notamment dans le domaine des infrastructures, du bâtiment et des aménagements urbains, nous ambitionnons de participer au développement de l’Afrique et ainsi contribuer à l’exécution de projets d’envergure aux normes des standards internationaux et aux plus hautes exigences en matière de sécurité et dont l’impact positif sera certainement considérable sur l’écosystème, le développement durable, l’amélioration des conditions de vie des populations et la création d’emplois. A travers notamment le déploiement de notre savoir-faire, de nos systèmes de gestion de projets de classe mondiale et de nos programmes de formation, nous visons à bâtir des relations pérennes à travers le transfert d’expertise.

Quels ont été les atouts du Maroc en 2010 pour devenir votre hub en Afrique ?

En 2009, l’OCP avait un programme de développement exceptionnel et très ambitieux. L’idée était bien sûr de réaliser l’intégralité de ce programme, de créer une entreprise d’ingénierie capable de devenir leader en Afrique et dans la région et surtout de faire de cette entreprise le n°1 mondial de l’ingénierie des phosphates. D’où cette association avec Jacobs Engineering qui possédait déjà une expertise sur le marché des phosphates avec son bureau de Floride. L’ambition de la JV est d’assurer le transfert de ses compétences en Floride vers le Maroc et de faire du bureau de Casablanca le centre mondial de l’ingénierie des phosphates. Nous avons toujours eu cette vision africaine et mondiale.

Partager.

Répondre