fbpx

La Bourse du Cap-Vert veut multiplier ses investisseurs étrangers

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Le Président de la Bourse du Cap-Vert (BVC), Miguel Monteiro, a fait part de son ambition de voir l’institution qu’il dirige augmenter sensiblement le nombre de ses investisseurs étrangers.

Miguel Monteiro, Directeur général de la Bourse de valeur du Cap

« Actuellement, nous avons 4% d’investisseurs qui viennent de l’étranger, c’est-à-dire de nos immigrants, et, dans le cadre de notre plan stratégique, notre objectif est d’avoir au moins 20% d’investisseurs étrangers d’ici 2025 », a expliqué Monteiro, s’adressant à la presse à Praia. Il s’exprimait peu après avoir signé un protocole d’accord avec la Bourse de Luxembourg dont la directrice, Julie Beker, intervenait par vidéoconférence. Le partenariat est, selon Monteiro, l’un des moyens pour la bourse capverdienne d’atteindre cet objectif et de consolider son internationalisation, en passant également par l’intégration dans les marchés de capitaux en Afrique de l’Ouest, à travers le WACMIC (West African Capital Markets Integrations Council), qui regroupe quatre bourses de la sous-région. Selon lui, le protocole d’accord est arrivé « au bon moment » car il permettra notamment à la bourse capverdienne d’avoir accès à l’expérience et au soutien pour activer et opérationnaliser la plateforme Blu-X, lancée en novembre. Grâce à cette plateforme, il sera possible de lister les titres émis dans l’archipel et dans la région Afrique de l’Ouest pour mobiliser des capitaux et financer des projets durables, a expliqué  Monteiro.

Partager.

Répondre