fbpx

Libye : Cacophonie au sommet de l’Etat

Pinterest LinkedIn Tumblr +

L’ONU a déclaré qu’elle reconnaissait toujours le Premier ministre libyen par intérim, Abdelhamid Dbeibeh, après que la Chambre des représentants libyenne a voté, jeudi 10 février, en faveur de la nomination de l’ancien ministre de l’Intérieur, Fathi Bashagha, comme nouveau Premier ministre du pays.

Dbeibeh aurait échappé le même jour à une tentative d’assassinat dans la capitale, Tripoli. « Nous avons vu les articles de presse sur cette tentative d’assassinat, mais nous n’avons reçu aucune confirmation », a déclaré Stéphane Dujarric, porte-parole du secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres.

La session parlementaire libyenne s’est déroulée alors que le Premier ministre demeure attaché au résultat des négociations menées en 2020 dans le cadre du Forum de dialogue politique intra-libyen, qui a fixé le mandat du gouvernement de transition à 18 mois, soit jusqu’en juin. Dbeibeh a assuré que son gouvernement continuerait à œuvrer pour que la Libye ne passe pas par une « nouvelle phase de transition » et ne permette pas à la « classe politique dominante du passé de se maintenir dans les années à venir. »

Partager.

Répondre