fbpx

Mali : Le nouveau ministre des Mines un lauréat du Maroc

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Lamine Seydou Traoré, le nouveau ministre malien des Mines, de l’énergie et de l’eau est un concentré de rigueur et de compétences qui a la lourde charge, dans la phase de transition, de veiller sur ces secteurs-clés de l’économie de son pays.

En effet, avec une production minière qui représente plus de 7 % du PIB, 75 % des valeurs à l’exportation et 30 % des recettes fiscales, les mines sont depuis quelques années le premier contributeur au budget national malien. C’est dire que pour rien au monde, les autorités de la transition ne se seraient amusées à les confier au premier venu.

tinmar 970

Et justement, Lamine Seydou Traoré n’est pas n’importe qui. Il s’agit d’un jeune malien qui a à peine la quarantaine mais qui a déjà un parcours riche.

Expert comptable de formation, il a occupé les plus hautes fonctions au sein de la Société Orange Mali qu’il a intégrée en 2002. Il ne quittera le groupe de télécoms qu’en 2017, en tant que Directeur général adjoint et après avoir été Directeur général de la société Orange Finances Mobiles Mali SA, l’établissement de monnaie électronique d’Orange Mali agréé par la BCEAO.

C’était en effet pour honorer à sa nomination comme membre du Conseil de régulation de l’autorité malienne de régulation des télécommunications/TIC et des postes (AMRTP) en 2017.

Lamine Seydou Traoré fait partie de tout ce que le Mali compte de plus brillant, comme le montre son parcours. En effet, Il a été meilleur bachelier du Mali en 1998, avant de décrocher une bourse pour rejoindre l’Ecole nationale de commerce et de gestion de Tanger (ENCGT) au Maroc d’où il sortira diplômé en 2002 en sciences et techniques comptables et financières. C’est à partir de ce moment qu’il retourne au bercail et débute sa carrière comme auditeur financier et comptable au cabinet d’expertise comptable EGCC International avant de rejoindre IKATEL, société alors nouvellement créée et qui deviendra Orange Mali. C’est là où il va successivement occuper les postes de chef de service comptabilité et trésorerie, responsable de la division finances-comptabilité et Directeur Financier en cumul de fonction avec le poste de Directeur général de la filiale Orange Finances.
Parallèlement, il ne renonce pas à la poursuite de sa formation. Il sera ainsi titulaire du Diplôme d’expertise comptable et financière de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (DECOFI-UEMOA). Et là également, il est major de sa session.

De même, alors qu’il est à Orange Mali, il décroche un mastère spécialisé en régulation de l’économie numérique obtenu avec la mention «très honorable» à Télécom ParisTech, une école de l’Institut mines-télécom classée dans le top 5 des grandes écoles d’ingénieurs françaises.

Compétent à souhait et véritable touche-à-tout, Lamine Seydou Traoré est également professeur associé au Centre Africain d’Etudes Supérieures en Gestion(CESAG), un institut international jouissant d’une grande réputation dans la sous-région.

Partager.

Répondre