fbpx

Maroc : La Banque populaire lance les « Régionales de l’Investissement »

Pinterest LinkedIn Tumblr +

C’est à Fès, mercredi 19 mai 2021, que le groupe marocain Banque populaire a lancé une série de 10 rencontres régionales dédiées à l’investissement. Pendant près de deux mois, les décideurs du privé se retrouveront avec les responsables de la banque pour la relance Post-Covid.

Ce ne sont pas moins de 300 opérateurs économiques et deux ministres, celui du Commerce et de l’industrie et celui des Finances, qui ont participé à cette première des dix « Régionales de l’Investissement » qui auront lieu jusqu’au 8 juillet prochain sous forme de webinaire afin de s’inscrire en conformité avec les mesures sanitaires.
Le coup d’envoi de cet événement, qui s’inscrit dans le cadre de la stratégie nationale de la relance de l’investissement et qui traduit l’engagement fort de la Banque en matière de financement et d’accompagnement des entreprises, a été donné par Mohamed Karim Mounir, président du groupe BCP, qui a rappelé que « les ingrédients » sont réunis pour « la relance économique de nos régions dès aujourd’hui ». La rencontre de Fès a vu la participation de Moulay Hafid El-Alamy, ministre du Commerce et de l’industrie dont un message vidéo a été projeté. Elle a également été clôturée par Mohamed Benchaaboun, l’ex-patron de la BCP et actuel ministre des Finances.

Cette rencontre de Fès s’est déroulée autour de trois panels consacrés respectivement aux « Atouts et opportunités de la région », au thème « Banque de projets et relance de l’investissement » et enfin aux « Mécanismes de financement et d’accompagnement pour la relance de l’investissement ».
C’était l’occasion pour les illustres participants de mettre en exergue les opportunités dont regorge la région. A cette occasion, Yassine Tazi, directeur général du Centre régional d’investissement (CRI) Fès-Meknès a par ailleurs affirmé que « la région dispose d’un cadre incitatif attractif qui lui permet de s’inscrire dans une dynamique d’investissement importante et participer activement à la relance économique ».
Intervenant sur le thème « Banque de projets et relance », Youssef Fadil, directeur des industries agroalimentaires au ministère de l’Industrie, du commerce et de l’économie verte et numérique a noté qu’ »au-delà de l’accompagnement des porteurs de projets, nous menons une action structurante pour faciliter l’accès de nos industriels à la commande publique et privée ».

Evidemment, pour beaucoup de participants, ce que propose le secteur financier pour faciliter la relance fait partie des principales préoccupations, d’où l’intérêt particulier du troisième panel, celui des solutions proposées sur le terrain. A ce titre, les interventions de Mohamed Amimi, directeur exécutif Marché de la PME de la Banque centrale populaire, Hicham Serghini Zanati, directeur général de la Caisse centrale de garantie (CCG), Amine Al-Hazzaz, membre fondateur de la Fédération de l’écosystème startup du Maroc (MSEC) et Soumia Alami Ouali, directrice exécutive marché des Marocains du monde de la Banque Centrale Populaire ont permis de montrer que les entreprises et les particuliers ne seront pas seuls dans la recherche de solutions de financement pour prendre part à la relance.
« La Banque Populaire, partenaire historique des Marocains du Monde, les accompagne pour leur permettre de saisir les opportunités offertes par la relance de l’investissement au niveau des différentes régions du Maroc », a notamment affirmé Soumia Alami Ouali.
Rendez-vous est-donné le mardi 25 mai 2021 à Rabat.

Partager.

Répondre