fbpx

Mayotte : La consommation de riz révèle le nombre d’habitants !

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Au 1er janvier 2022, Mayotte, le département français de l’océan Indien dont les Comores revendiquent la souveraineté depuis 1975, compte 300.000 habitants. Ce chiffre est basé sur le recensement de 2017, actualisé tous les ans à partir des données d’état civil et les flux migratoires. Le plus original dans la démarche utilisée par l’INSEE est le recours à la consommation de riz ou d’huile dans l’île pour conforter ses extrapolations. Oui, dites-moi combien de kilos de riz vous consommez, je vous dirai combien vous êtes !

Mayotte est, de loin, le département français dont la croissance démographique est la plus rapide : près de 4 % par an entre 2012 et 2017. Par comparaison, la croissance démographique est de 3 % par an à Madagascar entre 1993 et 2018 et de 2,3 % par an aux Comores. Et la croissance de la population s’intensifie depuis le début des années 2010 : elle est corrélée à l’augmentation bien établie du nombre de naissances. La population croît d’un ordre de grandeur semblable à celui de pays africains en pleine explosion démographique tels que le Niger, la Guinée équatoriale ou l’Angola (ndlr : selon les études de la Banque mondiale). Près de la moitié des habitants sont de nationalité étrangère et les trois quarts des naissances sont de mères étrangères.

220 grammes par jour

Régulièrement, des estimations de la population sont produites sur la base des importations de riz. Cette approche doit être considérée avec prudence car les quantités importées ne correspondent pas nécessairement aux quantités consommées : le riz importé peut être stocké ou déstocké, réexporté (par exemple aux Comores), voire gaspillé. En outre, le niveau de vie évolue, les habitudes de consommation aussi.

Si néanmoins on examine ces chiffres, qu’obtient-on ? En 2020, 23.000 tonnes de riz ont été importées, ce qui correspond à un volume de riz importé de 81 kg par personne, soit environ 220 grammes par jour, sur la base du recensement. Ce chiffre est cohérent avec les consommations de riz des pays avoisinants, aux habitudes alimentaires semblables à celles de Mayotte bien qu’ils soient plus pauvres (Comores : 78 kg par habitant et par an, Madagascar : un peu plus de 100 kg – source : FAO). Il en va de même de l’importation d’huile, qui est de 10 litres par habitant et par an (en hausse de 3 litres entre 2008 et 2020), soit un volume en phase avec la consommation moyenne aux Comores (13 litres) et à Madagascar, 8 litres.

Partager.

Répondre