fbpx

Nigeria: la récession prend fin plus tôt que prévu

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Contre toute attente, la première économie du continent, celle du Nigeria, vient de sortir de la récession en enregistrant durant le quatrième trimestre 2020, une croissance légèrement positive.

Grâce à la bonne tenue des secteurs de l’agriculture et des télécommunications, l’économie nigériane a enregistré une croissance légèrement au-dessus du zéro, sortant ainsi de la zone rouge. Le PIB a progressé de 0,11% pour les trois derniers mois de l’année, en comparaison au trimestre précédent. La baisse de 3,6% du PIB enregistrée entre fin juin et fin septembre, ne s’est donc pas renouvelée, malgré un secteur pétrolier qui reste durement touché par le Covid-19. C’est en tout cas, ce qu’a affirmé, l’agence national des statistiques (NBS, Nationl Bureau of Statistics).

C’est donc une évolution qui fait mentir les prévisions qu’avaient faites l’agence Bloomberg, à la suite d’une enquête auprès de cinq économistes. Il était alors attendu une nouvelle baisse du PIB de l’ordre de 1,86%.
Certes, le Nigeria enregistre une année 2020 marquée par un repli de 1,92% de son PIB, mais cet arrêt inattendu de la contreperformance est salutaire pour la grande économie du continent. La reprise sera sans doute plus rapide qu’attendue, notamment grâce à la bonne tenue des secteurs non-pétroliers. De plus, tenant compte de la tendance haussière des cours des hydrocarbures, le géant d’Afrique de l’ouest n’aura aucun mal à enregistrer en 2021 une croissance de 3% comme le prévoit le gouvernement. Le FMI qui tablait sur une hausse de 1,5% seulement du PIB nigérian a intérêt à revoir sa copie.

Partager.

Répondre