Dernières nouvelles
Accueil » A la une » Les priorités stratégiques du Président de la BAD

Les priorités stratégiques du Président de la BAD

 

Le Président de la Banque africaine de développement (BAD), Akinwumi Adesina a été reçu le 15 avril dernier à Washington par l’IGD (Initiative for Global Development) et Partnership to Cut Hunger & Poverty in Africa (Partenariat pour la Réduction de la Faim et de la Pauvreté en Afrique).

 

Dr. Mima S. Nedelcovyc, President de l'IGD et Akinwumi Adenisa, President de la BAD

Dr. Mima S. Nedelcovyc, President de l’IGD et Akinwumi Adenisa, President de la BAD

Une occasion qui lui a permis de  présenter les priorités stratégiques de la banque et sa vision de stimulation de la croissance du secteur privé et du développement pour l’avenir de l’Afrique.

Des chefs d’entreprise américains et africains, de représentants d’organisations multilatérales et d’organisations non- gouvernementales ont pris part à la réception privée qui a eu lieu dans les locaux du bureau d’avocats Orrick, Herrington & Sutcliffe.

« Nous sommes tellement honorés que le président Adesina ait pu être avec nous ce soir » a dit le Président de l’IGD, Dr. Mima S. Nedelcovych. « Nous voulions lui donner la possibilité de communiquer avec le réseau américain de soutien à la Banque et pour que vous puissiez l’entendre vous-mêmes parler de ses priorités stratégiques et de sa vision audacieuse pour la Banque ».

Le président Adesina a décrit la vision de la Banque  appelée « High Fives » (les Cinq Grandes Priorités) pour accélérer le développement de l’Afrique à travers la transformation durable qui consiste à :

  • -Éclairer l’Afrique et l’alimenter en énergie 
  •  Nourrir l’Afrique ; 
  •  Industrialiser l’Afrique ;
  •  Intégrer l’Afrique ;
  •  Améliorer la qualité de vie des Africains.

Après son élection à la présidence de la BAD, Adesina a dit «se concentrer sur les domaines qui peuvent générer un effet transformateur et qui peuvent être facilement mesurables ».

Élargir l’accès à l’électricité est une grande priorité pour la première banque de développement de l’Afrique, Adesina dit, indiquant que celle-ci investira, au cours des cinq prochaines années, 12 milliards de dollars US dans le secteur de l’énergie en Afrique.

Stimuler l’industrialisation en Afrique est un autre domaine d’intervention clé, dit-il. 

« L’Afrique ne devrait pas être, à mon avis, au bas de la chaîne de valeur » a-t-il dit. Il a déclaré que la banque va investir dans une plus grande industrialisation afin de renforcer la chaîne de valeur du continent, surtout dans le secteur de l’agriculture. 

BAD Développement Investissements

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Impulse