fbpx

Produits alimentaires : L’Afrique du Sud, la Côte d’Ivoire et le Maroc, champions de l’export

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Les pays africains ont importé des produits alimentaires à hauteur de 62 milliards d’euros en 2016 soit une baisse de 21% par rapport à 2012.

TOMATE et ORANGE du MarocCes données viennent d’être révélées par le rapport du Commerce agricole en Afrique sur la période 2012-2016, publié par le Centre de droit commercial pour l’Afrique australe. Environ 60% de ce budget était consacré à l’approvisionnement en produits de base : céréales (riz, maïs, blé), produits laitiers, huiles comestibles et graisses alimentaires. L’Egypte a le plus fort taux d’importation et s’approprie 15% des échanges effectués par l’Afrique. L’Algérie suit avec 12%, puis l’Afrique du Sud avec 9%, le Maroc avec 7,05% et le Nigeria avec 7%. En revanche, le continent africain a généré 45 milliards d’euros en 2016 grâce aux exportations de produits alimentaires. Cela représente une baisse de 2,4% par rapport à 2012. Les principales denrées exportées sont les matières premières agricoles telles que le thé, le café et le cacao, les fruits, les légumes, ainsi que les produits transformés comme les huiles alimentaires, le sucre et les boissons. Près de 50% des exportations du continent sont assurées par 5 pays seulement : l’Afrique du Sud (17%), la Côte d’Ivoire (15%), le Maroc (10%), l’Egypte (10%) et le Ghana. L’Europe (notamment les Pays-Bas, l’Allemagne, la France, l’Espagne et le Royaume-Uni) s’accapare 39% du volume exporté. Les autres clients de l’Afrique sont les USA (6%) et quelques pays d’Asie.

tinmar 970
Partager.

Répondre