fbpx

RD Congo  : Lancement des travaux d’un port en eau profonde

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Pose de la première pierre du port de Banana par le président Félix Tshisekedi


Le chef de l’Etat congolais, Félix Tshisekedi, a lancé lundi 31 janvier, au bord de l’océan Atlantique, les travaux de construction du port en eau profonde de Banana dans le sud – ouest du pays. Ces travaux s’étaleront jusqu’en 2025, selon le ministre du Transport, Chérubin Okende dont les propos sont rapportés par l’agence de presse turque Anadolu.

La République démocratique du Congo est un pays semi-enclavé ne disposant que de 37 km de façade sur l’océan Atlantique. Aussi, l’état du bief maritime dans cette façade ne permet pas aux navires hauturiers d’accéder aux infrastructures portuaires en place, à savoir les ports maritimes de Matadi et de Boma, situés dans la même région.

Pour réaliser ce chantier, Kinshasa a choisi l’un des spécialistes du secteur, à savoir le groupe émirati DP World, une firme spécialisée dans la construction, la gestion et la maintenance des grandes plateformes portuaires. DP World compte à son actif plus de 80 ports internationaux. La convention de collaboration a été signée en 2018 sous le mandat de Joseph Kabila, mais Félix Tshisekedi, arrivé au pouvoir un an plus tard, a fait revoir plusieurs clauses.

Le port en eau profonde de Banana sera étendu sur un quai de 600 mètres et une plateforme de stockage de 25 hectares, permettant l’accostage des grands porte-conteneurs. Il nécessitera un investissement de 1,2 milliard de dollars, dont 350 millions pour la première phase. Ce port sera la première infrastructure économique majeure de la RDC sur l’Atlantique, un projet qui remonte à plus de 40 ans, mais qui n’a, jusque-là, jamais vu le jour.

Partager.

Répondre