fbpx

RDC : L’armée renouvelle sa loyauté à Tshisekedi

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Les forces de défense et de sécurité de la République démocratique du Congo (RDC) ont renouvelé leur «loyauté» au Président Felix Tshisekedi, quelques jours après l’arrestation de son conseiller spécial en matière de sécurité, suivie des rumeurs sur un éventuel coup d’Etat.

Réunis au Palais présidentiel pour une «causerie morale», les officiers généraux, supérieurs et subalternes de l’armée et de la police ont, dans une déclaration, rassuré le Président Félix Tshisekedi «qu’aucune action de sédition, ni une quelconque campagne d’intoxication ne viendront ébranler notre engagement à demeurer apolitiques ; républicains et légalistes pour la défense de la cause Congo».

Felix Tshisekedi rendant hommage à l’armée de la RD Congo

Les officiers ont ainsi renouvelé «sans faille leur fidélité et leur loyauté» au commandant suprême qu’ils promettent de soutenir malgré les «vicissitudes du moment».

Cette déclaration intervient deux semaines après que le conseiller spécial en matière de sécurité du chef de l’Etat, François Beya, ait été arrêté et détenu au quartier général de l’Agence nationale de renseignement (ANR), où il est interrogé dans le cadre de l’enquête sur la «tentative d’atteinte à la sûreté de l’Etat». Beya a été longtemps proche collaborateur de Joseph Kabila, prédécesseur de Tshisekedi.

Bien avant cette déclaration de loyauté, le chef de l’Etat congolais a mis en garde les officiers : «vous avez le devoir de réserve dans la débat politique. Je ne veux pas entendre que les hommes en armes ont pris une position politique». Il a prévenu qu’il sera «sans ménagement à l’égard des officiers véreux et récalcitrants et les contrevenants ou récidivistes subiront la rigueur de la loi».

 

Partager.

Répondre