fbpx

Résultats 2019: le phosphatier OCP Group maintient le cap

Pinterest LinkedIn Tumblr +

En dépit des conditions de marché non favorables, le leader mondial des phosphates, le groupe OCP a tiré son épingle du jeu en réalisant un chiffre d’affaires de plus de 54 milliards de dirhams, environ 5,7 milliards de dollars US.
 

Mostafa Terrab, Président d’OCP Group

En dépit des conditions moins favorables, compares à l’exercice de l’année 2018, les résultats annuels du groupe OCP 2019 ont été à la hauteur avec un chiffre d’affaires de 54,09 milliards de dirhams. Impacté par la baisse globale des prix, le repli de 3% par rapport à 2018 reste léger. En ce qui concerne le volume, on note que les ventes de roche à l’export ont connu une légère baisse, alors que les volumes de vente d’acide phosphorique sont restés globalement stables, soutenus principalement par la hausse des volumes exportés vers l’Inde, où la demande a été stimulée par la production locale d’engrais.

tinmar 970

Au cours de l’année 2019, les prix des engrais ont connu un recul de 35%, en raison de l’effet combiné d’une offre excédentaire, de la baisse des prix des matières premières – notamment le soufre, des conditions climatiques défavorables, ainsi que de l’impact de la dévaluation du Yuan.

Dans ce contexte, OCP a su tirer profit de sa flexibilité industrielle et son agilité commerciale pour adapter son mix produit à la demande.  Le Groupe a ainsi consolidé sa position d’acteur majeur à travers des exportations vers les plus importantes régions importatrices, plus particulièrement en Amérique Latine et en Europe, tout en développant la demande d’engrais sur les marchés émergents du continent africain, où les ventes ont connu une hausse de 11% par rapport à 2018.
 
Des performances maintenues, malgré la conjoncture
 
Malgré cette conjoncture bien particulière, le chiffre d’affaires d’OCP a à peine diminué de 3% par rapport à l’exercice précédent pour atteindre 54,09 milliards de dirhams, sous l’effet de la baisse globale des prix.
 
Côté volume, les ventes de roche à l’export ont connu une légère baisse, alors que les volumes de vente d’acide phosphorique sont restés globalement stables, soutenus principalement par la hausse des volumes exportés vers l’Inde, où la demande a été stimulée par la production locale d’engrais. Les ventes en volumes d’engrais phosphatés ont pour leur part augmenté de 8% à près de 9 millions de tonnes vs 8,1 million de tonnes en 2018.

A fin décembre, la marge brute s’élève à 34 225 millions de dirhams, en baisse de 3% par rapport à l’an passé. La forte baisse des prix des engrais a été compensée par la baisse des coûts des matières premières – soufre et ammoniac- Le taux de marge brute se maintient à 63%.

L’EBITDA du Groupe s’élève à 15 333 millions de dirhams, en retrait de 1.7 milliards de dirhams sous l’impact principalement de la baisse du chiffre d’affaires (- 1.8 milliards de dirhams).
Dans ce contexte de marché baissier, le Groupe a réalisé une marge d’EBITDA de 28%, un niveau largement supérieur à la moyenne du secteur située autour de 20%.  

Cette performance a été réalisée grâce aux investissements du Groupe qui lui confèrent, à ce jour, une position de leadership en matière de maitrise de coûts ainsi qu’en termes de capacités de production.  Ce positionnement soutient la résilience d’OCP et lui permet de continuer à surperformer le secteur dans un contexte marché moins favorable.

Le résultat net consolidé de l’exercice était de 3 016 millions de dirhams, en baisse par rapport à l’année précédente, sous l’effet principalement des coûts d’amortissement plus élevés, en lien avec la mise en production des nouveaux investissements réalisés.

Partager.

Répondre