fbpx

Russie/UE : Moscou fulmine contre les sanctions de l’UE contre Wagner

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Siège du ministère russe des Affaires étrangères 

La Russie a dénoncé les sanctions prononcées lundi 13 décembre par l’Union européenne contre le groupe paramilitaire russe Wagner, accusant les occidentaux « 
d’hystérie » à ce sujet.

« L’hystérie qui s’est propagée en Occident autour de ce thème témoigne avant tout de la jalousie de certaines anciennes métropoles européennes à l’égard des États d’Afrique et du Moyen-Orient » dont elles ont été « forcées de reconnaître en leur temps la souveraineté et l’indépendance« , a indiqué dans un communiqué le ministère russe des Affaires étrangères. 
« La Russie se réserve le droit de répondre aux actions hostiles de l’UE« , a ajouté la diplomatie russe, répétant que « les entreprises militaires privées ne sont pas contrôlées par les autorités » russes et défendant le « droit souverain » des pays en question à avoir recours à de telles sociétés. 
L’Union européenne a sanctionné lundi le groupe paramilitaire russe Wagner ainsi que 8 personnes et 3 sociétés qui lui sont liées pour les « actions de déstabilisation » menées en Ukraine et dans plusieurs pays d’Afrique. Le chef de la diplomatie européenne, Josep Borrell, a déclaré que le groupe Wagner était un « instrument de la guerre hybride menée par la Russie« . 
La société Wagner est signalée dans plusieurs pays africains où la Russie est présente, notamment au Mali et en République centrafricaine.

Partager.

Répondre