fbpx

Rwanda/RDC : les relations se réchauffent de plus en plus

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Vingt cinq ans après, les relations entre le Rwanda et la République démocratique du Congo (RDC) redeviennent de plus en plus amicales. Depuis l’arrivée au pouvoir de Félix Tshisekedi, le rapprochement devient aujourd’hui une réalité.

Un week-end très bénéfique pour les Congolais et les Rwandais. Les deux jours d’échanges, vendredi 25 et samedi 26 juin, entre le président congolais Félix Tshisekedi et Paul Kagame, son homologue du Rwanda, ont abouti à la signature de trois accords commerciaux bilatéraux.

L’un d’entre eux porte sur la traçabilité dans l’exploitation de l’or. Ainsi, via un communiqué de presse de la présidence congolaise, il a été annoncé que Sakima SA (Société aurifère du Kivu et du Maniema) et l’entreprise rwandaise Dither Ltd ont signé un protocole d’accord de coopération afin de priver les groupes armés des revenus issus de l’exploitation illicite de l’or.

«Il y’aura complémentarité entre les deux sociétés qui vont donc contrôler la chaîne des valeurs à partir de l’extraction par la société congolaise Sakima et le raffinage par la firme rwandaise Dither SA», a souligné ce communiqué.

Il a tenu à signaler qu’avec cette collaboration, les groupes armés qui tirent des revenus pour financer la guerre avec de l’or ne pourront plus se permettre d’exploiter ou de revendre auprès des acheteurs sur les marchés internationaux.

L’autre accord signé porte sur une convention afin «d’éviter la double imposition et prévenir l’évasion fiscale en matière d’impôts et de revenu» tandis que le troisième accord concerne «la promotion et la protection des investissements».

Tourner la page

«Nous avons perdu tant d’années à regarder sans agir. Nous ne sommes qu’au commencement, nous allons continuer à élargir nos actions», a déclaré, le président congolais, Félix Tshisekedi, dans une conférence de presse, tenue, samedi, avec son voisin Paul Kagame, président Rwandais.  

Pour lui, tous ces accords visent à établir des relations diplomatiques constructives et à tourner la page des tensions entre les deux pays qui datent de 1996, année du début de la première guerre du Congo.  

Pour sa part, le président rwandais a déclaré : «Le Rwanda s’engage à consentir des efforts, en collaboration avec la RDC, dans le respect de sa souveraineté.»

Depuis 1996, la RDC n’avait cessé d’accuser le Rwanda de soutenir les groupes rebelles qui déstabilisent l’Est du pays.

Partager.

Répondre