fbpx

SABER lance son parc technologique « l’African Eco Techno Park »

Pinterest LinkedIn Tumblr +

panneau-solaireLa Société africaine de gestion des éco-techno parcs (African Eco Techno Park) est née. C’est la toute nouvelle filiale de la Société africaine des biocarburants et des énergies renouvelables (Saber) qui a approuvé sa création lors de son Conseil d’administration (CA), tenue à Lomé le 18 novembre 2014. A noter que l’objectif de cette filiale de Saber est de renforcer la dynamique de croissance économique en Afrique, notamment par le transfert de technologies et de savoir-faire à travers la création de PME/PMI dans les secteurs des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique. Le Conseil d’administration a également nommé Saliou Gaye Ndoye comme administrateur de l’African Eco-Techno Park. Selon le management de Saber, l’aménagement et l’exploitation de parcs technologiques dédiés aux énergies renouvelables et à l’efficacité énergétique, sont une première en Afrique de l’Ouest et répondent à une demande d’entreprises déjà actives dans ce secteur. Nombre d’entre elles ont déjà manifesté leur intérêt de s’installer dans l’African Eco-Techno Park, pour notamment la production d’ampoules Led, le recyclage de batteries solaires, la manufacture d’équipements ménagers solaires, la production d’équipements industriels, solaires et d’efficacité énergétique. Rappelons que la Saber dont le siège est à Lomé, est une organisation internationale. Son capital est détenu par 15 Etats actionnaires (Bénin, Burkina Faso, Cap Vert, Côte d’Ivoire, Gambie, Ghana, Guinée, Guinée Bissau, Mali, Niger, Nigéria, Sénégal, Sierra Léone, Tchad et Togo) et 6 institutions financières (Bidc, Boad, Ecobank, Fagace, Iei et Nexim Bank).

Partager.

Répondre