Dernières nouvelles
Accueil » Economie et entreprise » Sénégal. La BOAD finance une unité pharmaceutique

Sénégal. La BOAD finance une unité pharmaceutique

Pour financer une usine de fabrication de solutés injectables à Bayakh dans la région de Thiès, la Banque Ouest-africaine de Développement (BOAD) a accordé un prêt de 2,5 milliards de francs CFA à Parenterus S.A., une filiale du FONSIS. Coût global du projet : 6,5 milliards F CFA.

Christian AdovelandeLa Banque Ouest Africaine de Développement (BOAD) et Parenterus S.A., société du portefeuille du Fonds souverain d’investissements stratégiques du Sénégal (FONSIS S.A.), viennent de procéder à une signature de convention de prêt pour le financement partiel du projet Parenterus S.A, une unité industrielle de production de solutés injectables (perfusions). La convention stipule que la BOAD s’engage à mettre à la disposition du fabricant, un prêt d’un montant de 2,5 milliards de FCFA. Le Prêt est consenti par la Banque pour une durée de 8 ans à compter de la date d’entrée en vigueur du contrat de prêt. Parenterus S.A., en partenariat avec un pharmacien promoteur, le FONSIS, des investisseurs privés, des partenaires techniques et stratégiques, et la Caisse des Dépôts et Consignations du Sénégal (CDC), met en place une unité industrielle pharmaceutique visant la production de flacons de perfusions de 500ml pour le marché sénégalais et sous-régional à des coûts plus abordables pour la population et une participation positive à l’amélioration de la balance commerciale car ces produits sont 100% aujourd’hui importés. D’un coût global de 6,5 milliards FCFA visant la production de 12 millions de flacons de solutions de perfusion par an pour le milieu hospitalier, le projet est implanté dans la Commune de Diender à Bayakh, région de Thiès et aura un impact majeur sur l’économie locale avec la création de 72 emplois directs à partir de la première année d’exploitation et de recettes fiscales pour l’Etat et les collectivités locales. La pose de la première pierre de l’usine est prévue en novembre prochain pour un début de production en 2017. Au-delà de sa contribution dans le capital des sociétés dans lesquelles il investit seul ou en collaboration avec d’autres actionnaires, le FONSIS, dirigé par Amadou Hott, structure des projets rentables et ayant un impact positif sur le développement socio-économique du pays.

Boad FONSIS S.A Industrie pharmaceutique Investissements Parenterus S.A

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*