fbpx

TAQA Arabia et la Guinée équatoriale introduisent des véhicules GNC

Pinterest LinkedIn Tumblr +

La Chambre africaine de l’énergie apporte son soutien ferme à la décision prise par la Guinée équatoriale d’optimiser son marché du gaz grâce à l’introduction de véhicules fonctionnant au gaz naturel

La société égyptienne TAQA Arabia a livré ses cinq premiers véhicules fonctionnant au gaz naturel comprimé (GNC) en Guinée équatoriale dans le cadre d’un accord signé entre la société et le ministère des Mines et  Hydrocarbures pour collaborer au développement et à l’expansion du marché du gaz dans ce pays d’Afrique centrale. La Chambre africaine de l’énergie (AEC), en sa qualité de porte-parole du secteur énergétique africain a félicité le ministère des Mines et des Hydrocarbures et TAQA Arabia pour l’étape franchie.

Suite à une relation initiée par les deux parties lors du premier événement africain pour le secteur pétrolier et gazier, la Semaine africaine de l’énergie (AEW) en 2021, S.E. Gabriel Mbaga Obiang Lima, ministre des Mines et des Hydrocarbures de Guinée équatoriale, et les dirigeants de TAQA Arabia avaient signé un accord de coopération sur le déploiement des infrastructures, y compris la construction du projet Punta Europe CNG et des stations d’approvisionnement en GNC pour les véhicules à travers la Guinée équatoriale en mars 2022.

Alors que la Guinée équatoriale cherche à maximiser la production et l’exploitation de ses 1,5 billion de pieds cubes de réserves de gaz naturel pour répondre aux besoins énergétiques nationaux dans le cadre des ambitions du Gas Mega Hub du comté, l’AEC estime que la collaboration avec TAQA est une étape positive dans le déblocage d’une amélioration de l’utilisation domestique du gaz.

Partager.

Répondre