fbpx

TICAD 8 : La Guinée équatoriale regrette l’absence du Maroc, « un pays d’une importance particulière »

Pinterest LinkedIn Tumblr +

La Guinée équatoriale a regretté, dimanche, l’absence du Maroc de la 8ème conférence internationale de Tokyo sur le développement de l’Afrique (TICAD 8).

« Nous regrettons l’absence du Royaume du Maroc, un pays d’une importance particulière, de la TICAD », a souligné le ministre équato-guinéen des Affaires étrangères, Simeón Oypno Esono Angue lors d’une séance plénière sur paix et sécurité dans le cadre de cette conférence.  Il a appelé dans ce sens à trouver une solution durable à ce problème.

Lire aussi : Sommet Ticad, le Japon veut un développement « mené par les Africains »

Le Maroc a décidé de ne pas participer au 8ème Sommet de la TICAD et de rappeler immédiatement en consultation l’ambassadeur de sa Majesté à Tunis « suite à l’attitude de ce pays dans le cadre du processus du forum de coopération Japon-Afrique qui vient confirmer de manière flagrante son hostilité à l’égard du Royaume ». Samedi, le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger a indiqué que le communiqué publié vendredi soir par le ministère tunisien des Affaires étrangères pour tenter de justifier a posteriori l’acte hostile et profondément inamical des autorités tunisiennes à l’égard de la Cause Nationale première et des intérêts supérieurs du Royaume du Maroc, « contient de nombreuses approximations et contrevérités ». Et de souligner l’importance de respecter les règles et les procédures relatives à l’invitation des personnes et délégations, établies conjointement avec le Japon, appelant à se conformer aux décisions de l’Union africaine relatives au format de la participation dans des rencontres de partenariat.

Partager.

Répondre