fbpx

Uémoa: Forte chute de la croissance, mais la zone évite la récession

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Avec la Côte d’Ivoire qui a enchainé des taux de croissance de son PIB supérieur à plus de 7% et un Sénégal qui lui a emboîté le pas depuis 2017, l’Union économique et monétaire ouest-africaine (Uémoa) était habitué à des niveaux de croissance largement supérieurs à la moyenne africaine. Mais cela, c’était avant que le nouveau coronavirus ne s’invite à la fête.

Le Covid-19 est en effet venu tout gâcher, comme le confirment les dernières prévisions de la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Bcéao). En effet, les huit pays qui ont en commun le Franc CFA comme monnaie devront mettre une croix, du moins momentanément, sur les performances similaires à celles des années d’embellie fautes de croissance non erratiques ces dix dernières années.

tinmar 970

Dans une note rendue publique ce mardi 29 septembre au matin, les économistes de l’institut estiment désormais que la richesse qui sera créée en 2020 dans la sous-région n’augmentera que de 1,3% par rapport à 2019.
C’est déjà une excellente nouvelle, puisqu’ils s’évitent la récession comme c’est le cas un peu partout sur le continent à l’exception de quelques pays. A titre d’exemple, le Maroc devrait voir son PIB reculer de 6,9%, le Nigeria de 8,6%, l’Afrique du Sud de 8,9%…

Les secondaire et tertiaire affectés

Au niveau sectoriel, c’est le tertiaire et le secondaire, activités pratiquées par excellence en zone urbaine, qui sont les plus affectés, avec un recul respectif de 3,4% et 3,6% au deuxième trimestre 2020.
C’est donc, le secteur primaire constitué de l’agriculture et des mines qui vient sauver l’économie de la plupart des huit pays. En effet, le PIB du secteur s’est quant à lui, accru de 3,1%.
Les pays de l’Uémoa continuent également d’avoir une très bonne maîtrise de l’inflation avec une progression moyenne des prix de 1,7% par rapport à l’année dernière.

Partager.

Répondre