fbpx

Union monétaire ouest-africaine : la BAD accorde un don de 750.000 dollars pour le développement du marché financier régional

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Le Groupe de la Banque africaine de développement (BAD) a approuvé, récemment à Abidjan, un don de 750.000 dollars pour une assistance technique au Conseil régional de l’épargne publique et des marchés financiers (CREPMF) de l’Union monétaire ouest-africaine.

Le don soutiendra la poursuite de la modernisation du cadre réglementaire du marché financier régional afin d’accroître son attractivité, sa profondeur et sa compétitivité, explique un communique de la BAD. Les ressources proviennent du Fonds fiduciaire pour le développement des marchés de capitaux, un fonds multi-donateurs administré par la Banque africaine de développement et financé par le ministère des Finances du Luxembourg et le ministère du Commerce extérieur et de la Coopération des Pays-Bas. Le don permettra de financer la deuxième phase du Projet d’appui au développement du marché financier régional (PADMAFIR II) du Groupe de la Banque africaine de développement, mis en œuvre par le Conseil régional de l’épargne publique et des marchés financiers de l’Union monétaire ouest-africaine. Le PADMAFIR II contribuera à l’élaboration d’un code monétaire et financier pour la région. Il favorisera également l’approfondissement du marché hypothécaire et de la titrisation grâce au renforcement des capacités de l’ensemble des parties prenantes et à l’appui de la révision du cadre juridique et réglementaire, note le communiqué. Et d’ajouter que le projet définira un cadre opérationnel pour la fixation des taux de référence pour un meilleur alignement avec les meilleures pratiques internationales de l’Organisation internationale des commissions de valeurs. L’Union monétaire ouest-africaine regroupe les huit pays de la zone franc ouest-africaine : Bénin, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Guinée Bissau, Mali, Niger, Sénégal et Togo.

Partager.

Répondre