fbpx

Banque mondiale : 22 millions de dollars US en faveur de la pêche en Guinée et en Mauritanie

Pinterest LinkedIn Tumblr +

pecheLe Conseil des administrateurs du Groupe de la Banque mondiale a approuvé le 18 mars dernier, un financement de 22 millions de dollars pour le renforcement, la gestion, la gouvernance et le traitement de la pêche en Mauritanie et en Guinée. Le financement destiné à ces deux pays est un volet du Programme régional des pêches en Afrique de l’Ouest (PRAO), qui consiste en une série d’opérations portant sur neuf pays et comportant plusieurs phases. La Banque mondiale a approuvé ce programme en 2009 afin de garantir le maintien à un niveau optimal de la productivité des ressources halieutiques en Afrique de l’Ouest.

Les autres pays bénéficiant de projets en cours d’exécution dans le cadre de ce programme sont le Cap Vert, le Ghana, la Guinée-Bissau, le Libéria, le Sénégal et la Sierra Leone. «La pêche est un facteur clé de la sécurité alimentaire, de la nutrition et de la création d’emplois en Guinée et en Mauritanie, qui sont deux des pays les plus pauvres et les plus vulnérables au monde», peut-on lire dans le communiqué de la Banque mondiale.

Les estimations du Groupe de la Banque mondiale indiquent que l’amélioration de la gouvernance de la pêche et de la gestion des ressources halieutiques pourrait engendrer des bénéfices durables d’au moins 2 milliards de dollars supplémentaires par an, indique Colin Bruce, directeur chargé de l’intégration régionale pour la Région Afrique de la Banque mondiale.


Partager.

Répondre