fbpx

Biens mal acquis: la Suisse confisque 900 millions de dollars d’un richissime angolais

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Pour le moment, sa fortune, accumulée grâce au monopole que lui avait octroyé l’ancien régime angolais sur le secteur des assurances du pétrole, a été confisquée par la justice.

Bien mal acquis. En Angola aussi, vaste pays coincé entre l’Afrique centrale et l’Afrique australe, on s’attaque désormais aux richards ! En effet, la justice suisse a ordonné le gel de près de 900 millions de dollars appartenant à l’homme d’affaires et non moins économiste angolais Carlos Manuel de São Vicente, lequel est soupçonné de «blanchiment d’argent» par les autorités judiciaires helvètes.

tinmar 970

Connu pour sa proximité avec le clan de l’ancien président Dos Santos qui lui a permis d’amasser une fortune colossale au cours des dernières décennies, Sao Vicente est le fondateur et PDG de la défunte compagnie d’assurances AAA Seguros SA.

En 2001, ce richard qui a également conservé sa nationalité portugaise avait bénéficié du monopole de l’assurance et la réassurance de la production pétrolière du pays. Sa compagnie avait été détenue notamment par la société nationale Sonangol, qui est le deuxième producteur de pétrole d’Afrique subsaharienne, à hauteur de 10%.

Il convient de rappeler qu’en Angola, beaucoup de proches de l’ancien chef d’Etat, Eduardo Dos Santos, qui a dirigé le pays durant 38 ans, font l’objet de poursuite, notamment sa fille, Isabelle Dos Santos la femme la plus riche du continent.

Partager.

Répondre