fbpx

Burkina Faso : La junte et la Cédéao sur la même longueur d’onde

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Le président en exercice de la Cédéao, le chef de l’État bissau-guinéen, Umaro Sissoco Embalo, a déclaré dimanche à Ouagadougou, qu’un consensus sur la durée de la transition a été trouvé avec les autorités de la transition burkinabè.

«On a eu de très bonnes discussions avec les autorités. On a fait des évaluations sur la progression des engagements qui ont été prises depuis la conférence des chefs d’Etat et des gouvernements», a déclaré Embalo à l’issue de sa rencontre avec le chef de la junte, le lieutenant-colonel Paul-Henri Sandaogo Damiba.

Umaru Sissoko Embaló et Paul-Henri Sandaogo Damiba

Le Président de la Guinée Bissau Umaru Sissoko Embaló reçu à Ouagadougou par son homologue Paul-Henri Sandaogo Damiba

Pour Embalo les axes les plus importants de la transition sont le défi sécuritaire, les questions humanitaires, le retour à l’ordre constitutionnel, la mobilisation des ressources et la mise en place des mécanismes de suivi et d’évaluation. Les deux parties avaient convenu d’une transition de 24 mois à compter du 1er juillet dernier alors que la junte avait auparavant fixé 36 mois.

La délégation de la Cédéao à Ouagadougou qui comprenait aussi le médiateur et ancien président du Niger, Mahamadou Issoufou, a salué le gouvernement de transition pour les progrès enregistrés sur le terrain sur le plan de la lutte contre le terrorisme.

Partager.

Répondre