fbpx

Cap-Vert : Le Parc technologique va abriter la base de données de la banque d’investissement de la CEDEAO

Pinterest LinkedIn Tumblr +

La Banque d’investissement et de développement de la CEDEAO (BIDC) installera sa base de données dans le parc technologique du Cap-Vert, a annoncé mercredi 11 mai à Praia George Agyekum Donkor, président de l’institution financière.

M. Donkor a fait cette annonce lors d’une conférence de presse, animée conjointement avec le vice-Premier ministre du Cap-Vert, Olavo Correia, et qui avait pour but de dresser le bilan du séjour qu’effectue dans le pays depuis samedi une délégation de la BIDC. Donnant ses impressions sur les avancées technologiques du Cap-Vert observées lors de sa visite, il a souligné que l’archipel disposait des conditions adéquates pour servir de plate-forme de service au niveau technologique. « Nous allons expédier tous les équipements à Praia et installer prochainement ce centre dans le pays », a-t-il indiqué, soulignant que cette décision visait à permettre à la banque de continuer à fonctionner même en cas de « catastrophe ». Pour sa part, le vice-Premier ministre cap-verdien s’est félicité de cette décision, assurant que toutes les informations du BIDC seront domiciliées en parfaite sécurité dans le parc technologique du Cap-Vert. C’est « un bon signe » que le Cap-Vert soit choisi, a ajouté M. Correia, mettant ce choix sur la stabilité de l’archipel, sa sécurité, ses investissements réalisés en matière d’économie numérique, mais aussi ses ressources humaines. Opérationnelle depuis janvier 2004, la BIDC est la première institution régionale de financement, de l’investissement et du développement en Afrique de l’Ouest, spécialisée dans la lutte contre la pauvreté, la création de richesses et la promotion de l’emploi en vue du bien-être des populations de l’espace régional.

Partager.

Répondre