fbpx

Opération de cession : La Commission bancaire de l’UEMOA refuse la cession d’Oragroup

Pinterest LinkedIn Tumblr +

C’est la principale information sur la Bourse régionale des valeurs mobilières d’Abidjan (BRVM). La commission bancaire de l’Union monétaire ouest-africaine (UMOA) a donné un avis « conforme défavorable » à l’opération portant sur le capital de l’un des plus grands groupes bancaires de la sous-région.

En effet, les autorités bancaires de la zone CFA d’Afrique de l’Ouest ont estimé que, lors de la 121e session de la Commission tenue le 18 septembre 2020, « l’autorisation préalable pour la modification de la structure de l’actionnariat » d’Oragroup ne pouvait pas être accordée.

Pour rappel, c’est en novembre 2019 qu’un accord avait été conclu entre d’une part la Caisse Générale de Retraite des Agents de l’État (IPS-CGRAE) de Côte d’Ivoire et de l’autre Emerging Capital Partner pour la reprise de 61,45% du capital.


L’hebdomadaire Jeune Afrique croit savoir que les raisons de ce refus sont au nombre de trois. « Manque de transparence, incertitudes politiques et contraintes réglementaires redoublées ont conduit au rejet d’une transaction historique dans la finance ouest-africaine », écrit cette source.
Quoi qu’il en soit, le fait que l’IPS-CGRAE soit un organisme public appartenant à l’Etat ivoirien et qu’il veuille prendre le contrôle d’un groupe bancaire présent dans plusieurs pays de l’UEMOA et même au-delà n’ pas joué à la faveur de l’opération.

En tout cas, ce vendredi 30 octobre 2020, l’action Oragroup a été suspendue à la BRVM à cause de ces informations diffusées dans la presse. La société gestion de la bourse régionale explique cette suspension par la nécessité de mettre sur le même pied d’égalité l’ensemble des actionnaires de cette société cotée.

L’un des scénarios possibles est pour l’IPS-CGRAE de trouver des associés, notamment dans le privé, dans d’autres pays pour pouvoir surmonter l’obstacle qui se dresse devant lui.

Partager.

Répondre