fbpx

Face à l’inflation, la BCE va abandonner les taux négatifs

Pinterest LinkedIn Tumblr +

«En se fondant sur les perspectives actuelles, nous serons très probablement en mesure de sortir des taux d’intérêt négatifs avant la fin du troisième trimestre», a déclaré, dans une note de blog publiée sur le site de la BCE, sa présidente Christine Lagarde citée par notre confrère Les Echos.

Le taux de dépôt de la banque centrale est pour l’instant à -0,5 %. Le taux d’intérêt négatif visait à dissuader les banques commerciales à ne pas «thésauriser» leurs ressources à la BCE et les pousser à les mettre à disposition des entreprises. A date, les banques qui plaçaient leurs réserves à la BCE payaient 0,5% à la Banque centrale européenne plutôt que d’être rémunérées.  L’application des taux négatifs est un chamboulement du logiciel des sciences économiques dont le principe enseigne que c’est celui qui place son épargne qui doit être rémunéré et non le collecteur.

D’ici fin septembre, le Conseil de la politique monétaire de la BCE va faire revenir le taux directeur en territoire positif en deux phases de hausse de de 25 points de base. La réunion de juin devra acter la fin du programme d’achats d’actifs. Les deux relèvements interviendraient donc lors des réunions de juillet et de septembre.

Partager.

Répondre