fbpx

Forum Chine-Afrique : La promesse-choc de Xi Jinping

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Dans son intervention par visio-conférence depuis Pékin, le président chinois Xi Jinping a fait une annonce-choc à l’ouverture du Forum de coopération Chine-Afrique qui se tient les 29 et 30 novembre à Dakar. Il a promis 1 milliard de doses de vaccins anti-Covid-19 à l’Afrique, sous la forme de dons ou de soutien à la production locale.

Dans le cadre de la lutte contre le Covid-19, la Chine fournira à l’Afrique un milliard de doses de vaccins supplémentaires, dont 600 millions sous forme de dons et 400 millions sous d’autres formes comme la mise en place d’unités de production de vaccins ».

La conférence est organisée alors que les pays africains s’emploient à relancer leurs économies durement touchées par la pandémie. Les organisateurs comptent pour y parvenir sur une coopération renforcée avec la Chine, premier partenaire commercial du continent. Les échanges sino-africains sont estimés à 200 milliards de dollars par an.

Cinq priorités identifiées par Macky Sall 

Hôte du Forum, le président sénégalais Macky Sall a déclaré que «l’Afrique et la Chine voulaient aller plus en avant dans leur ambition commune de parvenir à une prospérité partagée pour le bien-être des peuples africains et chinois».
Le Forum de coopération sino-africain a été créé il y a 21 ans, et l’Afrique et la Chine ont depuis lors avancé main dans la main, de façon pragmatique et efficace, comme en témoignent l’intensification de leurs échanges commerciaux, les investissements et les nombreuses réalisations au titre de leurs différents plans d’action, a rappelé le chef de l’Etat sénégalais.
Ce huitième rendez-vous est placé sous le thème « Approfondir le partenariat sino-africain et promouvoir le développement durable pour bâtir une communauté d’avenir partagé Chine-Afrique dans la nouvelle ère ».

Dans son discours, Macky Sall a proposé cinq priorités pour la Feuille de route de la Conférence ministérielle, à savoir le renforcement de la souveraineté pharmaceutique et médicale et de la sécurité sanitaire, l’accélération de la modernisation de l’agriculture, le renforcement de la formation technique et professionnelle, de l’apprentissage des métiers et de l’éclosion des talents dans le numérique, l’amélioration des infrastructures de base en Afrique, ainsi que l’augmentation des capacités industrielles africaines.

 

Partager.

Répondre