fbpx

Ghana : 5 milliards de dollars d’économie grâce au plan de redressement du secteur énergétique

Pinterest LinkedIn Tumblr +

S’il y a un secteur crucial pour l’économie et pour lequel beaucoup de pays africains patinent c’est bien celui de l’énergie. Le Ghana ne faisait, jusqu’ici pas exception, mais les autorités semblent avoir pris le problème à bras le corps et les résultats ne se font pas attendre.

Selon le ministre ghanéen des Finances, Ken Offori Atta, le pays a réussi à économiser pas moins de 5 milliards de dollars US grâce à son programme de relèvement visant à réduire les charges du secteur. Ces économies ont été rendues possibles grâce à la relocalisation des unités flottantes fournies par Karpoweship Ghana Company, mais également la renégociation des contrats de fournitures avec Cenit Power et Cenpower Generation Company.

En réalité, il s’agit d’économies déjà comptabilisées au cours des deux dernières années, mais également à réaliser dans les trois à venir, dans le cadre d’un programme s’étalant de 2019 à 2023 et mis en place en collaboration avec la Banque mondiale.

«Les onéreux contrats « take or pay » obligent le gouvernement à douloureusement payer plus de 500 millions de dollars par an pour de l’énergie non consommée», s’est plaint Ken Offori Atta. Ces contrats obligent en effet l’Etat ghanéen soit à consommer la production soit à payer une sorte de compensation couvrant l’amortissement des investissements consentis par les partenaires privés pour la production d’électricité.

Et d’ajouter : «Cette année, le gouvernement a payé plus de 1 milliard de dollars aux producteurs privés d’énergie tout en parvenant à garder le prix de l’énergie à un niveau bas. Nous continuerons à améliorer la situation en renégociant les contrats, réduisant la dette et en mettant en place une planification appropriée, basée sur des analyses de données, transparentes ainsi que des processus de sélection et de construction résilients pour une énergie durable profitable pour le Ghana», a-t-il expliqué.

Partager.

Répondre