fbpx

Le groupe marocain, Retail Holdin va ouvrir 100 magasins en Afrique de l’Ouest

Pinterest LinkedIn Tumblr +

La Compagnie de Distribution de Côte d’Ivoire (CDCI), filiale du groupe marocain «Retail holding», projette d’ouvrir une centaine de magasins en Afrique de l’Ouest.

 «A moyen terme et à partir de 2022, la CDCI prévoit d’ouvrir 100 magasins d’ici 2026, soit une moyenne de 20 ouvertures et 300 recrutements par an (..) avec Abidjan comme fer de lance », a fait savoir le Directeur général de Retail Holding, Riad Laissaoui lors d’une conférence de presse. Egrenant les perspectives de développement de la compagnie marocaine, actuellement opérant en Côte d’Ivoire, Laissaoui a indiqué qu’outre le développement dans ce pays, la CDCI envisage la pénétration de l’ensemble des pays de la zone UEMOA (Union économique et monétaire de l’Afrique de l’Ouest). Pour ce faire, le groupe marocain, tout en mettant le paquet, s’est fixé l’objectif de structurer, moderniser et stabiliser vers fin 2021 le modèle économique de la CDCI, dont Retail Holding est actionnaire unique après l’acquisition fin 2019 des 65% restants de son capital, cinq ans après l’achat des premières actions. Retail Holding ambitionne ainsi de capitaliser sur l’effet de levier relatif à l’expertise du groupe et de son savoir-faire au Maroc (Carrefour, Carrefour Market et Atacadao) afin de dupliquer le succès du business model de la CDCI dans d’autres pays africains. Il s’agira aussi d’utiliser le nouvel entrepôt logistique que le groupe a construit sur 11.000 m² à Abidjan, qui a été inauguré le vendredi 28 mai, comme plateforme centrale et «rayonner en Afrique de l’Ouest à partir de la Côte d’Ivoire». En Côte d’Ivoire, CDCI opère dans trois concepts de vente : gros, demi-gros et détail, sous deux grandes enseignes (CDCI et King Cash). Elle compte à son actif 121 magasins nichés dans une quarantaine de villes. Abidjan compte, à elle seule, 57 magasins. La filiale du groupe marocain, qui a procédé en 2021 à une augmentation de capital de 28 millions d’euros, emploie près de 1.200 salariés, dont 99% sont des Ivoiriens.

Partager.

Répondre