fbpx

Guinée-Bissau : Embalo obtient 30 millions dollars de la BAD pour des projets d’infrastructures et de développement.

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Le Président du Groupe de la Banque africaine de développement, le Dr. Akinwumi A. Adesina, a annoncé ce 31 janvier un montage financier de 30 millions de dollars pour la Guinée-Bissau.

Adesina a fait cette annonce vendredi lors d’une visite à Bissau, où il a rencontré le Président Umaro Sissoco Embaló et de hauts responsables gouvernementaux. 

Les discussions ont porté sur un éventail de questions stratégiques, notamment le renforcement de la coopération entre la BAD et le gouvernement de la Guinée-Bissau, ainsi que sur les projets stratégiques en cours et à venir financés par la Banque panafricaine pour soutenir la transformation économique du pays.

À la suite de la rencontre avec le Chef de l’Etat Bissau-guinéen, Adesina a déclaré à la presse que la BAD avait alloué 30 millions de dollars au financement de projets en Guinée-Bissau. Sur ce montant, il a indiqué que 14 millions de dollars seraient affectés  à la construction de réseaux routiers entre la Guinée-Bissau et le Sénégal, tandis que 8,7 millions de dollars et 7 millions de dollars iraient respectivement à l’appui budgétaire et au renforcement des capacités, et aux réformes gouvernementales.

«Je tiens à assurer le Président Embaló l’engagement ferme de la Banque africaine de développement à soutenir sa vision du pays et le programme du gouvernement», a déclaré le patron de la BAD. Il a en outre félicité le Président de la Guinée Bissau pour ses réalisations et pour son leadership, en particulier dans la gestion de la crise du Covid-19 dans son pays. Le Président de la BAD  a déclaré que la Guinée-Bissau avait atteint un record africain pour vacciner  70% de la population âgée de plus de 18 ans.

Le Président Embaló dans une dynamique de coopération gagnante 

Le président Sissoco Embaló a déclaré : «Pendant de nombreuses années, la Guinée-Bissau a été affectée par des troubles politiques qui ont entravé le développement du pays. C’est la première fois que nous avons une stabilité gouvernementale, et nous devons nous en servir pour accélérer la transformation économique. Nous sommes reconnaissants que la Banque africaine de développement ait toujours été à nos côtés, même dans les moments difficiles. Nous sommes prêts à travailler aux côtés de la Banque pour mener la Guinée-Bissau vers un nouveau chapitre de son histoire”, déclare le Président de la Guinée Bissau, Umaro Sissoco Embaló. 

En matière de réalisation des projets dans ce pays de l’Afrique de l’Ouest, il faut noter que la banque panafricaine envisage de mettre en place une unité de coordination pour accélérer leur mise en œuvre. D’ores et déjà, il faut noter le financement de la création de l’École nationale d’administration pour accompagner la performance de l’administration publique. 

D’autres hauts responsables du pays notamment le Premier ministre Nuno Nabiam, le vice-Premier ministre Soares Sambu et les ministres responsables de l’Agriculture, de l’Energie et de l’Eau, de l’Economie et des Travaux publics ont également rencontré le Président de la Banque africaine de développement. Lors de cette rencontre, le Premier ministre Nuno Nabiam a déclaré: « La Banque africaine de développement a fait preuve d’une grande flexibilité et d’un soutien lors des nombreuses crises que le pays a traversées, et la pandémie de Covid-19 n’a pas fait exception », Et d’ajouter : « l’histoire marquera cette visite ».

Guinée Bissau : quelques données économiques 

Le secteur agricole de la Guinée-Bissau dépend des exportations de noix de cajou. Comme partout dans le monde, ce secteur a été durement touché par la crise du Covid. Cependant, le pays poursuit actuellement un programme solide pour augmenter la production de cette matière première. Pour ce faire, on parie sur l’utilisation efficiente des chaînes de valeur agricoles, la professionnalisation des coopératives et l’amélioration de l’accès au financement.

Si la croissance du PIB dans ce pays s’est contractée de 2,8% en 2020 à cause de la pandémie, la reprise est attendue pour 2022, avec la reprise des activités commerciales et la vaccination à grande échelle contre le Covid-19. 

Enfin, il faut souligner que les initiatives de la BAD contribuent à faire avancer l’Agenda 2063 de l’Union africaine en Guinée-Bissau, avec une stratégie axée sur la croissance inclusive et le renforcement de la gouvernance par le soutien au développement des infrastructures et à la production agricole.

Partager.

Répondre