fbpx

La Tunisie obtient 2 milliards de dollars du FMI

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Son accouchement a été laborieux mais l’accord a fini par être conclu. Au terme de plusieurs mois de tractations serrées et par moment tendues, le Fonds monétaire international (FMI) et le gouvernement tunisien sont parvenus à un accord de 48 mois dans le cadre de la Facilité élargie de crédit d’environ 1,9 milliard de dollars.

Tunis espérait 4 milliards mais devra se contenter de la moitié pour accompagner les réformes structurelles dont la très sensible politique de subventions des prix de produits de base. Comme le prévoient les procédures du FMI, l’accord final sur l’arrangement sera soumis à l’approbation de son Conseil d’administration en décembre.

Le programme soutenu par le FMI vise à rétablir la stabilité macroéconomique, à renforcer les filets de sécurité sociale et l’équité fiscale, et à intensifier les réformes qui soutiennent un environnement propice à une croissance inclusive et à la création d’emplois durables, indique un communiqué publié à Washington.

La détérioration de l’environnement mondial et les prix internationaux élevés des produits de base pèsent lourdement sur l’économie tunisienne, se greffant à ses faiblesses structurelles. Selon les projections du FMI, la croissance ralentira à court terme, tandis que la hausse des prix internationaux des produits de base exercera une pression sur l’inflation ainsi que sur les soldes extérieurs et budgétaires. Le deal avec le FMI vise en priorité à rétablir la stabilité extérieure et fiscale du pays, à renforcer la protection sociale et à promouvoir une croissance plus élevée, plus verte et inclusive et la création d’emplois tirée par le secteur privé. Un point auquel tenait le puissant syndicat UGTA avant de lever ses menaces de grèves à répétition.

 

 

Partager.

Répondre