fbpx

Mali : Après 45 jours, la Cédéao lève ses sanctions

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Au lendemain de la formation d’un gouvernement malien de transition de 25 ministres, la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cédéao) lève enfin ses sanctions imposées à ce pays membre depuis le 20 août dernier.

La déclaration de la Cédéao a été publiée ce mardi 6 octobre, afin de « prendre en compte » des « avancées notables vers la normalisation constitutionnelle ».

tinmar 970

« Pour soutenir ce processus, les chefs d’Etat et de gouvernement décident de la levée des sanctions sur le Mali. Ils appellent tous les partenaires bilatéraux et multilatéraux à soutenir le Mali », écrivent les dirigeants de la Cédéao dans ce document signé par le Président du Ghana, Nana Akufo-Addo, le Président en exercice de l’organisation.

Les pays membres de la Cédéao avaient imposé au Mali un embargo total sur les flux commerciaux et financiers qui commençaient à étouffer énormément l’économie du pays. Evidemment, les échanges commerciaux informels ont continué d’exister, notamment , mais ils sont demeurés extrêmement faibles.

Cette levée des sanctions intervient alors que toutes les exigences de la Cédéao n’ont pas été respectées. En effet, tous les officiels militaires et civils qui avaient été arrêtés par les colonels ayant pris le pouvoir le 18 août n’ont pas été libérés. De même, le Conseil national pour le salut du peuple n’a toujours pas été dissolu comme l’a plusieurs fois demandé la Cédéao.

Evidemment, il y a eu des avancées certaines, notamment la désignation d’un Président de transition en la personne de Bah Ndaw, un ancien militaire et un Premier ministre, diplomate de carrière, Moctar Ouane. Ces décisions ont été saluées par les chefs d’Etat des pays voisins, ce qui vaut au Mali cette levée des sanctions.

 

Partager.

Répondre