fbpx

Mali : La diplomatie activée pour des débouchés en hydrocarbures 

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Abdoulaye DIOP, ministre des Affaires étrangères du Mali

Une délégation de haut niveau conduite par le ministre des Affaires étrangères malien, Abdoulaye Diop vient de rentrer de Conakry pour consolider le lien tissé entre les deux pays depuis l’embargo sous-régional. A voir de près, Bamako réfléchit à une stratégie pour contourner les impacts de la crise mondiale du carburant.

La mission était conduite par le ministre des Affaires étrangères Abdoulaye Diop, accompagné de ses homologues de l’Economie, des Transports et du directeur du cabinet de la Présidence. En sus des représentants du secteur privé.

Le patron de la diplomatie malienne a indiqué qu’il fallait évaluer les efforts en cours et affirma que le Président Assimi Goita considère que  » la Guinée est le port du Mali car fait office d’accès central à la mer ». La consolidation des facilités et avantages fournis par Conakry afin de travailler dans la durée furent évoqués avec le Colonel Mamadi Doumbouya, actuel numéro 1 de la Guinée. 

« La préoccupation centrale de Bamako est le ravitaillement en produits pétroliers et hydrocarbures, au vu de la situation économique délicate née du conflit en Ukraine. L’approvisionnement est devenu délicat et il fallait une réflexion poussée avec la Guinée sur la question », explique Abdoulaye Diop qui lève le voile sur les réelles raisons de la rencontre avec les autorités de la Transition guinéenne partie pour durer 39 mois.

Partager.

Répondre