fbpx

Marchés obligataires : Sortie prochaine de la Côte d’Ivoire sur le marché des eurobonds pour une double opération

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Pour le moment, il ne s’agit pas de lancement officiel d’une opération de levée de fonds, mais plusieurs indices concourent à montrer que la Côte d’Ivoire va bientôt faire une sortie sur le marché des eurobonds.

Selon l’agence d’information économique centrée sur le continent, Ecofin qui cite des sources proches du process « la Côte d’Ivoire est de nouveau signalée sur le marché international de la dette pour mobiliser des ressources ».
En effet, « BNP Paribas, JP Morgan et Standard Chartered ont organisé ce lundi, des appels avec des investisseurs en tant que teneurs qu’arrangeurs et teneurs de compte », souligne la même source.

L’objectif du gouvernement ivoirien est double. Il s’agit d’abord de mobiliser de nouvelles ressources et financer ses besoins de liquidité. Mais pour le moment, il est difficile de savoir combien la première économique de l’Uémoa et la troisième de la Cédéao compte lever. Néanmoins, avant le début de la pandémie, le gouvernement ivoirien avait fait savoir dans un communiqué vouloir lever sur le marché des eurobonds quelque 383,4 millions de dollars. Depuis février 2020, beaucoup d’eau a coulé sous les ponts et des changements sont très probables.
En plus de vouloir lever de l’argent, le pays d’Afrique de l’Ouest souhaiterait profiter des taux relativement bas « pour racheter 825 millions de dollars de ses obligations internationales arrivant à maturité en 2025, 2028, et 2032 », estime Ecofin.


Dans ce contexte particulier où la Zambie est pratiquement dans une situation de défaut de paiement, cette prochaine sortie risque d’attirer l’attention de tous les investisseurs.
Les dirigeants ivoiriens ont dû se montrer pragmatiques. Le bénéfice de l’initiative du G20 n’aurait pas fourni les ressources nécessaires à la relance post-covid-19, et ses besoins de liquidité en devises pour 2021.

Partager.

Répondre